People Archives - Page 2 sur 13 - Elections.ci

254fc93417dc07b6467224697c88451b_L.jpg
electionsci2016411 septembre 20182min0

Eudoxie Yao a exprimé son mécontentement sur cette histoire de 500 000 f CFA qui lui aurait été promis par Al Moustapha lors de la soirée du prix international des musiques urbaines et couper décaler.

Depuis le pays des hommes intègres où elle effectue une tournée, Eudoxie Yao a voulu coûte que coûte répondre à Al Moustapha sur l’affaire des 500 000F f CFA qui fait couler ancres et salives.

« Je n’ai jamais dit qu’il me doit. Je vais foutre quoi avec ses 500 000 f CFA (…). Je m’en fou de son argent », a martelé Eudoxie Yao. Elle a fait savoir qu’elle n’a jamais affirmé que celui qu’on appelle aussi  »Don Mutchatcho » lui devait de l’argent. Cependant, elle soutient qu’il avait promis verser cette somme à l’une des jeunes femmes venues sur le podium pour avoir fait un concours de danse.

Elle a invité Al Moustapha à avoir un langage de respect envers sa personne. « Avec tout le respect que je te dois, je ne te permets pas de m’insulter », a-t-elle confié. Puis d’ajouter: « Je ne vous permets pas de salir mon nom, votre histoire de 500 000 f CFA , enlevez moi dedans ». Eudoxie veut en finir avec cette affaire, c’est avec un air très remonté qu’elle a laissé son message.

 

Philomène Yaï (Stg)

446216cee8ea75c8732176c9cfa6a154_L.jpg
electionsci2016431 août 20183min0

Une enquête préliminaire a été ouverte à Paris contre l’acteur français Gérard Depardieu, accusé de viols et agressions sexuelles par une jeune comédienne et danseuse.

Une jeune comédienne a déposé plainte contre Gérard Depardieu pour des faits qui auraient eu lieu les 07 et 13 août au domicile parisien de l’acteur. À l’issue de la plainte déposée par la jeune actrice,` le parquet de Paris a lancé jeudi une enquête préliminaire visant à faire la lumière sur des accusations pour « viols et agressions sexuelles » à l’encontre de l’acteur Gérard Depardieu. Lesquelles accusations qui ont aussitôt été niées en bloc par le camp du mis en cause. Toutefois, une enquête a été ouverte par la police judiciaire parisienne pour faire toute la lumière sur ces faits.

À en croire la déposition de la jeune actrice, les faits se seraient produits les 07 et 13 août derniers au domicile parisien de Gérard Depardieu, un hôtel particulier du VIème arrondissement dans le cadre d’une collaboration professionnelle. La plaignante âgée d’une vingtaine d’années selon des témoignages recueillis par Rtl « était chez sa mère lorsqu’elle s’est sentie mal par rapport aux faits et sa mère l’a décidée à porter plainte ».

À lire cet article :Soupçonné de viol : Le chanteur marocain Saad Lamjarred placé en garde à vue

Cependant, Me Hervé Temime, avocat de Gérard Depardieu, estime que son client n’a commis aucun acte dans ce sens. « Une plainte aurait été déposée le 27 août. Les faits portent un préjudice très grave à Gérard Depardieu qui conteste absolument avoir commis la moindre infraction ou avoir eu le moindre comportement délictueux. J’appelle à la plus grande prudence et à la plus grande réserve, ceci dans le respect de tous, dans la mesure où je suis convaincu que cette plainte ne prospérera pas sur le plan judiciaire », a-t-il confié à Le Parisien.

Cette autre affaire dans laquelle est mêlée Gérard Depardieu, intervient après une série d’affaires ayant touché, des célébrités du cinéma et du spectacle dont l’acteur de théâtre Philippe Caubère en mars dernier et le réalisateur et producteur de cinéma Luc Besson en mai. Ces deux célébrités ont rejeté les accusations de viol.

 

 

http://www.linfodrome.com/people-evenements/41515-l-acteur-francais-gerard-depardieu-vise-par-une-plainte-pour-viols-ce-que-lui-reproche-une-jeune-comedienne-et-danseuse

33e004898497150bd998b6ce18ed68be_L.jpg
electionsci2016424 août 20184min0

Après avoir réglé à l’amiable jeudi 24 août ses différends avec le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, Pat Saco va se consacrer à ses activités et autres prestations. Le chanteur Zouglou et son binôme Valery seront ce samedi 25 août à Katiola dans le cadre de la 2ème étape de leur tournée dénommée « Le week-end de l’espoir ».

Après une première étape réussie à Méagui les 06 et 07 août 2018 à la place de l’indépendance de la ville, le groupe Espoir 2000 sera ce week-end à Katiola dans le cadre de la 2ème étape de leur tournée dite « week-end de l’espoir ». A l’esplanade du centre culturel de Katiola où le groupe Espoir 2000 passera ce week-end, plusieurs actions sociales et lucratives seront menées par Pat Saco et Valery.

A lire cet article : Une rencontre décisive entre Maurice Bandaman et Pat Saco cet après-midi au Plateau : Tout sur cette médiation menée par A’SalfoUne rencontre décisive entre Maurice Bandaman et Pat Saco cet après-midi au Plateau : Tout sur cette médiation menée par A’Salfo

Le groupe Espoir 2000 qui s’est engagé pour les causes perdues, toujours à la recherche de l’unité et de la paix à travers des textes pour éveiller les consciences, Pat Saco et Valery ont décidé à travers cette tournée de joindre l’utile à l’agréable au profit des populations ivoiriennes. Ainsi à chaque étape de leur tournée des actions sociales dans chacune des localités visitées sont menées. Ce sont entre autres le dépistage gratuit du cancer du col de l’utérus, des dons de glacières Solibra aux femmes de petits commerces.

Lire aussi : Après la guerre ouverte de Pat Saco contre Maurice Bandaman : A’Salfo somme le chanteur de faire profil bas en présentant des excuses au ministre

« Le week-end de l’espoir » qui visitera 05 localités ne mise pas seulement que sur les actions sociales mais vise également un rapprochement entre le groupe Zouglou et les populations des localités visitées. Des activités ludiques, sportives et culturelles sont au menu de cette tournée. Un match de foot inter-corporation, des prestations de danses traditionnelles, pour se terminer par une animation festive dans un maquis géant dans la soirée du samedi. A cette apothéose, Espoir 2000 grâce à son sponsor Solibra offre un concert live gratuit aux populations.

A lire aussi cet article : Après la plainte du ministre Maurice Bandaman, Pat Saco devant les gendarmes ce mercredi : Un sit-in envisagé par les artistes Zouglou

Plateforme promotionnelle de proximité qui consiste à faire une série de concerts live gratuits avec le groupe Espoir 2000 dans 04 à 05 localités de la Côte d’Ivoire tous les ans, « Le week-end de l’espoir » est un projet porté par la structure Hankes. Après l’étape de Katiola, le cap sera mis sur Abengourou du 31 août au 1er septembre 2018 à la Place du marché et Agboville du 07 au 08 septembre 2018 à la Place du Rond-point.

 

Philip KLA

a24c217d33aa6c288446333149ee2530_L.jpg
electionsci2016424 août 20186min0

Fadal Dey est revenu à la charge dans ses accusations contre le Burida dirigé par Mme Irène Assa Vieira et le ministre de la Culture et de la Francophonie. Le reggaemaker dans une lettre intitulée « Malversations chroniques avérées au Burida » publiée sur sa page Facebook a encore accusé la DG du Burida d’exercer de façon illégale.

Malversations chroniques avérées au Burida

Monsieur le ministre de la Culture et de la Francophonie, Monsieur Bandaman Maurice, le Burida est très mal géré. Voici ce que vous devez savoir

 

1- Mme la DG du Burida, madame Irène Vieira exerce dans l’illégalité totale

Selon nos textes, pour nommer un directeur général à la tête de notre maison, le conseil d’administration doit saisir un cabinet spécialisé pour faire un appel à candidature.
Pour la nomination de madame Irène Vieira ça n’a jamais été le cas. Ce sont plutôt quelques membres du conseil d’administration qui ont constitué une commission pour faire l’appel à candidature.

Nous connaissons tous les membres de cette commission. Mais par respect pour la corporation nous taisons volontairement leurs noms.
Est-ce que ceux-là sont outillés pour ça? NON je ne le pense pas. Cela s’appelle donc faire du faux. Mme Irène Vieira la DG du Burida est donc illégale.

Celui qui pense que nous ne disons pas vrai, que cette personne nous dise le nom du cabinet que le conseil d’administration a saisi pour faire appel à candidature pour que madame Irène Vieira postule et soit retenue.

A lire cet article : Après Pat Saco, Fadal Dey cogne Mme Irène Vieira : « Beaucoup de bruits courent sur votre gestion du Burida et cela devient inquiétant »

En plus, elle était déjà en fonction du DG du Burida quand elle déposait sa candidature. Même dans cette mascarade la transparence aurait voulu qu’elle dépose sa démission avant de postuler.
Un habit donc cousu à sa taille.
Ceci est vérifiable au Burida.

 

18 millions FCFA au ministère par trimestre

2- A l’assemblée générale de 2016, après le préalable de l’artiste Diallo Ticouahi Vincent à sa prise de parole Mme la DG a dit publiquement que le vrai combat que nous les artistes devons mener c’est de nous battre pour ramener le FSAC qui fait 18 millions F Cfa qu’elle verse chaque 3 mois au ministère de la Culture et de la Francophonie.

C’est donc elle qui nous a informés qu’elle donne 18 millions F Cfa tous les trois mois au ministère de la Culture et de la Francophonie et ça tous les membres de l’AG présents dans la salle peuvent le témoigner. Nous sommes donc dans cette logique.

 

La copie privée

3- Monsieur le ministre, madame la DG Irène Vieira a dit à certains de nos collègues que vous êtes en train de tripatouiller les textes pour avoir un pourcentage sur la copie privée à venir.

Ces artistes sont vivants ils peuvent témoigner. Si cela est un secret et que nous l’avons su, c’est que quelqu’un a parlé et ce quelqu’un s’appelle Madame Irène Vieira DG du Burida.

 

Perception discriminatoire

4- Madame Irène Vieira DG du Burida fait de la perception discriminatoire. C’est pas parce qu’on est originaire d’une ville du pays que les maquis de cette ville ne doivent pas payer les droits d’auteurs des artistes. Il fut un temps où les maquis d’Agboville ne payaient pas les droits d’auteurs des artistes de Côte d’Ivoire.
Ceci est vérifiable au Burida.

5- Sous le DG provisoire Mr Armand Obou, le Burida faisait un chiffre d’affaire de 600 millions F Cfa par an. Aujourd’hui le Burida fait un chiffre d’affaire de 02 milliards F Cfa par an. Les artistes souffrent, le salaire du personnel n’est pas augmenté, où va donc l’argent ?

Monsieur le ministre ce combat nous le faisons pour tous les artistes dont vous faites partie. Nous avons foi que vous mettrez tout en œuvre pour que les artistes de Côte d’Ivoire soient heureux.
Nous comptons donc sur vous.

Fadal Dey

2ffde922f166aef34a2d693e97302405_L.jpg
electionsci2016423 août 20182min0

Incarcérés depuis leur bagarre à l’aéroport d’Orly en France, les rappeurs Booba et Kaaris ont été remis en liberté ce jeudi et placés sous contrôle judiciaire.

Les rappeurs Booba et Kaaris ont été remis en libérés et placés sous contrôle judiciaire en attendant leur procès en septembre, a annoncé mercredi 22 août la Cour d’appel de Paris. Ils étaient incarcérés depuis leur bagarre à Orly, le 1er août, avec huit de leurs proches.

À lire cet article : Un avocat proche de Kaaris révèle : « Cette bagarre était un guet-apens dont Kaaris est la victime »

C’est ce jeudi 23 août que la cour d’appel de Paris a ordonné la remise en liberté et le placement sous contrôle judiciaire des rappeurs Booba et Kaaris, qui avaient été placés en détention provisoire après leur bagarre à Orly début août. En attendant leur procès du 06 septembre devant le tribunal de Créteil, ont interdiction de quitter le territoire français et doivent remettre chacun une caution de 30.000 euros soit plus de 19 millions F Cfa.

Lire aussi :Les rappeurs Booba et Kaaris se battent à l’aéroport d’Orly en France

Booba et Kaaris et leurs proches qui avaient participé à la rixe à l’aéroport d’Orly contestaient leur placement en détention provisoire, décidé par le tribunal de Créteil (Val-de-Marne). Les deux grandes figures du rap français seront jugées le 06 septembre.

 

 

http://www.linfodrome.com/people-evenements/41318-booba-et-kaaris-remis-en-liberte-et-places-sous-controle-judiciaire-plus-de-19-millions-f-cfa-a-payer-par-chacun-des-rappeurs-a-titre-de-caution

a49bdb9165966a8cc56983eabed01fda_L.jpg
electionsci2016417 août 20185min0

Dans un communiqué dont copie est parvenue à Linfodrome, la Fondation Magic System annonce la cérémonie officielle de la pose de la première pierre de l’école primaire publique Magic System de Bayékou Bassi, localité située dans le département de Gagnoa dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire, ce samedi 18 août 2018 à 9h et ce conformément à leurs engagements pris lors du Femua 10.

Le village de Bayékou Bassi, localité située dans le département de Gagnoa va connaître une ambiance particulière ce samedi 18 août. La Fondation Magic System avec à sa tête son directeur exécutif Jean-Louis Boua et le groupe Magic seront dans ladite localité pour tenir une promesse prise lors de l’édition 10 du Femua. Traoré Salif dit A’Salfo par ailleurs président d’honneur de la Fondation Magic System et lead vocal du groupe Magic System va procéder à la pose officielle de la première pierre de l’école primaire publique Magic System de Bayékou Bassi, localité située dans le département de Gagnoa dans le centre ouest de la CI, ce Samedi 18 août 2018 à 9h.

À lire cet article : A’Salfo crache ses vérités aux footballeurs ivoiriens : « Qu’ils prennent un peu de leurs primes pour le développement du pays »

Investissant dans le social et le bien-être des populations, notamment dans l’éducation, la santé, l’environnement à travers la lutte contre le réchauffement climatique, la culture…, la Fondation Magic Magic System accompagne l’État ivoirien, depuis des années, dans sa politique d’offrir un mieux-être aux populations. La construction de l’école primaire publique de Bayékou Bassi portera à six le nombre d’établissements Magic System en Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Après la maternité de Loulo, la Fondation Magic System inaugure une école à Séguéla

En avril dernier, à quelques jours de l’ouverture officielle du Femua 11, A’Salfo, Manadja, Goudé et Tino procédaient à l’inauguration de la maternité Magic System de Loulo promise à l’occasion du Femua 10 en présence de l’Honorable Aly Kader Coulibaly, député de M’bengué et de plusieurs autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières de la région puis ont mis le cap sur Séguéla où ils ont procédé à l’inauguration vendredi 13 avril de l’école primaire Magic System de Séguéla.

À lire aussi cet article : Magic System et sa fondation solidaires des victimes des pluies diluviennes

En 2017, les Magiciens ont également ont offert la première « Magic bibliothèque » à l’EPP Magic System de Marcory-Anoumabo, permis une première action de santé visuelle pour l’ensemble des enfants scolarisés au sein de l’EPP Magic System de Marcory Anoumabo et ont aussi à l’occasion de la fête de noël organisé un arbre de noël dénommé « Arbre de Noël Magic » à l`intention des enfants défavorisés de Gonzagueville qui a vu décerner offrir 1 000 cadeaux aux enfants dudit quartier.

 

Philip KLA

8963ce4cc99e609d6dfa85f67bae3dc2_L.jpg
electionsci2016416 août 20185min0

Désormais libre de circuler librement sans crainte de se voir arrêter par les forces de l’ordre après la levée du mandat d’arrêt qui pesait contre lui, DJ Arafat vient de sortir une mixtape en featuring avec Yvan Trésor pour remercier Dieu non sans lancer des piques à ses détracteurs voulant le voir croupir dans les geôles de la prison.

Depuis la France où il était contraint de rallonger son séjour alors que pesait contre lui un mandat d’arrêt à effet immédiat, DJ Arafat n’avait de cesse d’annoncer « une bombe » à venir avec « son fils Yvan Trésor ». Rentré librement à Abidjan le 07 août pour, dit-il, soutenir son père Hamed Bakayoko en lice pour les municipales à Abobo, DJ Arafat a pu négocier avec la justice ivoirienne la levée du mandat d’arrêt lancé à son encontre en attendant de voir son acquittement total dans le cadre de l’appel de la décision de sa condamnation à 12 mois de prison ferme.

À lire cet article : Affaire famille Naï: Pourquoi Dj Arafat n’a pas été arrêté, le Beerus Sama était au tribunal ce mardi

Comme si le Daïshikan savait que les choses se passeraient ainsi, il a dévoilé, le même jour de la levée du mandat d’arrêt, une mixtape Yôrôgang sortie le 14 août en featuring avec Yvan Trésor. Ce single baptisé « Kpôki » résume toute la situation vécue par le chanteur depuis le vendredi 25 mai 2018, date de sa condamnation par la justice ivoirienne pour coups et blessures volontaires et acte de cybercriminalité. Sur cette chanson, Beerus Sama se moque de ses détracteurs non sans leur faire comprendre que le plan de Dieu est loin d’être celui des humains.

« J’ai prié le saint esprit pour aller un jour à Paris, mais toi tu pries pour que je me retrouve un jour en prison. Est-ce que ce souhait pourra te donner beaucoup de millions ? », s’interroge-t-il avant de rassurer ses détracteurs que seul Dieu reste le maître de l’univers. « Mon ami tu te fatigues, seul le saint esprit qui décide », a-t-il traduit.

Lire aussi : Après l’arrivée de DJ Arafat à Abidjan : Hervé Naï ne veut plus entendre parler du dossier

Heureux et fier de respirer l’air frais de la liberté de circulation, DJ Arafat tente de tourner en ridicule ses détracteurs. « Ils ont voulu que je tombe mais Dieu a fait que je suis là », lit-on dans le refrain de cette chanson. Puis d’ajouter « aujourd’hui, par la grâce de Dieu tout va bien. On est venu, on a vu et on a vaincu les maudits ». Selon DJ Arafat et Yvan Trésor, leur arrivée à Abidjan sans être inquiétés suscite beaucoup de jalousie. « On voyait tous les aigris étant à Paris maintenant qu’on est rentrés à Babi, je sens la jalousie », écoute-t-on sur cette ‘’tuerie’’.

À lire aussi cet article : Après le verdict de sa condamnation, DJ Arafat riposte : « Je n’irai pas en prison »

DJ Arafat qui annoncé une conférence de presse dans l’après-midi de ce jeudi 16 août va probablement se prononcer officiellement pour la première fois sur ses ennuis judiciaires.

 

Philip KLA

e1a57e51da35b023d5d9aefa059b4f00_L.jpg
electionsci2016413 août 20183min0

C’est à l’aéroport d’Orly que Kaaris et Booba se sont croisés alors qu’ils devaient s’envoler pour Barcelone pour s’y produire séparément. Le ton était monté et, avant d’embarquer, une bagarre générale entre les deux clans avait éclaté dans une boutique de duty-free sous les yeux de passagers éberlués, dont certains avaient filmé la scène. Les images ont, depuis, fait le tour des réseaux sociaux.

Selon Arash Derambarsh, un avocat proche de Kaaris, c’est Booba qui a provoqué son client. « Kaaris est assis, Booba s’approche de lui, il insulte sa femme, son enfant et lui lance : ‘Lève-toi, s****e !” Kaaris se dresse et les coups pleuvent. Je précise que l’équipe de Kaaris était en minorité puisqu’ils étaient quatre et que du côté de Booba, en revanche, ils étaient douze dont des légionnaires et des spécialistes en MMA (Mixed martial arts, ndlr), ce qui constitue une escorte digne d’un chef d’État », assure-t-il dans une interview donnée à Public.

À lire cet article : Karim Benzema apporte son soutien à Booba, placé en détention provisoire

Avant d’ajouter: « Ça laisse à penser que Booba avait décidé d’en découdre à l’avance. Cette bagarre était un guet-apens dont Kaaris est la victime ».

« C’est évident, il a préparé un guet-apens »

Du côté de la défense de Booba, on assure qu’il s’agissait bel et bien d’un guet-apens mais que Kaaris en était l’investigateur. « L’équipe de Booba semblait dispersée. Ils ne se trouvaient pas dans un était d’esprit vindicatif, certains se situaient au contrôle de sécurité, d’autres faisaient du shopping. Kaaris est arrivé en groupe très massé à l’opposé. Ses hommes essayaient d’entourer Booba », affirme Anne Cibron, l’agent du rappeur dans une interwiew donnée à Public et rapportée par Non Stop People. Selon elle, nul doute possible: « C’est évident, il a préparé un guet-apens ».

4d528f35bb642942238c8daac59ebc67_L.jpg
electionsci201649 août 20185min0

DJ Arafat est toujours remonté contre Le Molare. En dehors du Primud dont il s’est désolidarisé dès les premières heures, une affaire de gros sous divise les deux chanteurs.

DJ Arafat compte revendiquer de façon énergique de l’argent que Molare lui aurait détourné. À Abidjan depuis le mardi 07 août, Beerus Sama devrait se rendre incessamment dans les locaux de M Group pour dénoncer le détournement de son argent portant sur plusieurs dizaines de millions de F Cfa.

À lire cet article : Bébi Philip, DJ Arafat, Kedjevara, Debordo Leekunfa et Claire Bahi : Ces artistes qui ont rejeté le Primud de Molare

De fait, comme l’indiquent nos sources, DJ Arafat et Molare ne s’entendaient plus après leur arrivée du Maroc, il y a plusieurs mois. Et pour les remettre ensemble, il aurait fallu l’implication de certains proches. Ces proches, à en croire nos sources ont enfermé à double tour les deux antagonistes dans les bureaux de Molare pour qu’ils se parlent franchement et taisent leurs différends.

Après donc cette réconciliation, DJ Arafat qui rêvait de faire une tournée nationale confiera sa destinée à M Group de Molare pour son organisation. Cette tournée dénommée « tournée du pouvoir » aura le sponsoring de Solibra. Avec la société de limonaderie, les parties s’entendent sur un décaissement budgétaire de plus de 50 millions F Cfa. Sur ce budget, DJ Arafat devait se voir reverser 30% pendant que M Group de Molare décrochait les 70% devant servir à la logistique et l’organisation de cette tournée qui allait sillonner tout le pays.

Lire aussi : Awards du couper-décaler : Molare condamné par la justice à payer 70 millions F Cfa de dommages et intérêts à Linda De Lindsay pour plagiat

Les choses étaient ainsi prévues jusqu’à ce que DJ Arafat ne parte en tournée européenne avant de se voir contraint d’y rester après le verdict de sa condamnation. Alors qu’il pensait que c’est une fois de retour en Côte d’Ivoire que la tournée allait démarrer, à sa grande surprise, apprend-on, Molare change tout. Il part revoir les responsables de la société de limonaderie leur expliquant qu’il peut tenir cette tournée sans DJ Arafat.

Le budget de la « tournée du pouvoir » étant déjà bouclé et donc disponible, ceux-ci ne trouvent aucun inconvénient aux nouvelles propositions du patron de M Group. Très rapidement, une tournée similaire est organisée avec des artistes de calibre inférieur à DJ Arafat. Malheureusement pour lui, les résultats de cette tournée seront en-deça des attentes du sponsor. Cela va même valoir à Molare de ne pas voir reconduire son contrat avec ladite société.

À lire aussi cet article : DJ Arafat se rebelle, cogne et met en garde Molare : « Tu as foutaise et tu veux faire bras de fer avec moi comme si tu pouvais me frapper »

DJ Arafat compte donc aller se plaindre auprès de Solibra pour avoir laissé Molare empoché cette grosse manne financière devant lui revenir au détriment d’un projet similaire. Et c’est dans le feu de cette action que DJ Arafat a appelé les artistes ivoiriens à se désolidariser des Primud de celui qui est son désormais bourreau.

 

Philip KLA

026245453a36f9f0dd62b1db41e1c20f_L.jpg
electionsci201649 août 20185min0

Alors qu’il lançait, tout confiant avec fougue, à quelques jours de l’annonce de l’arrivée à Abidjan de DJ Arafat que s’il s’évertuait à fouler les pieds à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan « il subira la rigueur de la loi », Hervé Naï vient d’être débouté. Beerus Sama est rentré comme annoncé à Abidjan dans la matinée du mardi 07 août où il a pu regagner sans quiétude sa résidence d’Angré.

Il ne veut plus entendre parler du dossier « Hervé Naï contre DJ Arafat ». Lui qui d’ordinaire est très prolixe sur la question, s’est mué dans un mutisme total depuis l’arrivée à Abidjan de DJ Arafat. Hervé Naï était tout confiant que si le chantait ivoirien arrivait ce jour à Abidjan, il serait arrêté à l’aéroport par la police des frontières pour le conduire à la Maca afin de purger sa peine d’emprisonnement de 12 mois ferme.

À lire cet article : DJ Arafat à Abidjan depuis ce matin : Des milliers de Chinois prennent d’assaut l’aéroport

Malheureusement pour le père du petit Marc Régis Naï, les choses ne se passeront pas ainsi. DJ Arafat aura droit ce mardi 07 août, alors que la cérémonie de célébration de l’indépendance se déroulait à Treichville, à tous les honneurs. Ses fans venus massivement à son accueil vont même créer l’émeute à l’aéroport manifestant leur attachement à leur champion. Et pour lui permettre de rentrer chez lui en toute quiétude, DJ Arafat sera même escorté par des gendarmes en faction à l’aéroport.

Il n’en fallait pas plus pour que Hervé Naï rentre dans sa coquille et ne veuille plus entendre parler de ce dossier. Lui qui au lendemain du verdict de la condamnation de DJ Arafat s’était réjoui que « cela servirait de leçon à ceux qui pensent être au-dessus de la loi ». Contacté pour se prononcer sur l’arrivée à Abidjan de Daïshikan, Hervé Naï n’a pas voulu faire de commentaire.

Lire aussi : Depuis la France, Hervé Naï formel : « Si DJ Arafat rentre à Abidjan, il subira la rigueur de la loi »

« Laisse tomber frère. No comment. Laisse l’affaire. Je n’ai pas envie d’en parler », répliquait-il à chacune de nos relances pour recueillir ses premières impressions sur l’affaire. Même s’il s’efforçait à nous rétorquer qu’il n’était « absolument pas déçu », Hervé Naï laisse transparaître tout de même une certaine gêne et déception quant à la tournure qu’a prise cette affaire. Aussi, voyait-il avec cette liberté de DJ Arafat les dommages et intérêts à hauteur de 20 millions F Cfa lui échapper. Certes pour lui « l’argent n’est pas le plus important mais la réparation du préjudice subi », toutefois voir s’échapper une telle somme peut faire mal.

À lire aussi cet article : Après la condamnation de DJ Arafat, Hervé Naï jubile : « Cela servira de leçon à ceux qui pensent être au-dessus de la loi »

Quant à DJ Arafat, il a annoncé une conférence de presse ce jour pour probablement dévoiler les contours de son arrivée. Le chanteur s’étant refusé à tout commentaire le jour de son arrivée.

 

Philip KLA 

Alors qu’il lançait, tout confiant avec fougue, à quelques jours de l’annonce de l’arrivée à Abidjan de DJ Arafat que s’il s’évertuait à fouler les pieds à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan « il subira la rigueur de la loi », Hervé Naï vient d’être débouté. Beerus Sama est rentré comme annoncé à Abidjan dans la matinée du mardi 07 août où il a pu regagner sans quiétude sa résidence d’Angré.

Il ne veut plus entendre parler du dossier « Hervé Naï contre DJ Arafat ». Lui qui d’ordinaire est très prolixe sur la question, s’est mué dans un mutisme total depuis l’arrivée à Abidjan de DJ Arafat. Hervé Naï était tout confiant que si le chantait ivoirien arrivait ce jour à Abidjan, il serait arrêté à l’aéroport par la police des frontières pour le conduire à la Maca afin de purger sa peine d’emprisonnement de 12 mois ferme.

À lire cet article : DJ Arafat à Abidjan depuis ce matin : Des milliers de Chinois prennent d’assaut l’aéroport

Malheureusement pour le père du petit Marc Régis Naï, les choses ne se passeront pas ainsi. DJ Arafat aura droit ce mardi 07 août, alors que la cérémonie de célébration de l’indépendance se déroulait à Treichville, à tous les honneurs. Ses fans venus massivement à son accueil vont même créer l’émeute à l’aéroport manifestant leur attachement à leur champion. Et pour lui permettre de rentrer chez lui en toute quiétude, DJ Arafat sera même escorté par des gendarmes en faction à l’aéroport.

Il n’en fallait pas plus pour que Hervé Naï rentre dans sa coquille et ne veuille plus entendre parler de ce dossier. Lui qui au lendemain du verdict de la condamnation de DJ Arafat s’était réjoui que « cela servirait de leçon à ceux qui pensent être au-dessus de la loi ». Contacté pour se prononcer sur l’arrivée à Abidjan de Daïshikan, Hervé Naï n’a pas voulu faire de commentaire.

Lire aussi : Depuis la France, Hervé Naï formel : « Si DJ Arafat rentre à Abidjan, il subira la rigueur de la loi »

« Laisse tomber frère. No comment. Laisse l’affaire. Je n’ai pas envie d’en parler », répliquait-il à chacune de nos relances pour recueillir ses premières impressions sur l’affaire. Même s’il s’efforçait à nous rétorquer qu’il n’était « absolument pas déçu », Hervé Naï laisse transparaître tout de même une certaine gêne et déception quant à la tournure qu’a prise cette affaire. Aussi, voyait-il avec cette liberté de DJ Arafat les dommages et intérêts à hauteur de 20 millions F Cfa lui échapper. Certes pour lui « l’argent n’est pas le plus important mais la réparation du préjudice subi », toutefois voir s’échapper une telle somme peut faire mal.

À lire aussi cet article : Après la condamnation de DJ Arafat, Hervé Naï jubile : « Cela servira de leçon à ceux qui pensent être au-dessus de la loi »

Quant à DJ Arafat, il a annoncé une conférence de presse ce jour pour probablement dévoiler les contours de son arrivée. Le chanteur s’étant refusé à tout commentaire le jour de son arrivée.

 

Philip KLA