Actualités Archives - Page 4 sur 528 - Elections.ci

saindia.jpg
kabamoumouni20 janvier 20211min0

Yamoussoukro, bastion PDCI, pour le ministre de l’Industrie, Béoumi, autre bastion PDCI, pour le ministre de la communication qui eut la communication du RHDP en charge durant la présidentielle, et Port-Bouët, encore autre bastion PDCI, pour le ministre du tourisme Siandou Fofana battu après une lamentable crise post électorale dont on se serait bien passé, aux dernières municipales par Sylvestre Emmou.

De sources du parti, on nous rapporte que ces trois ministres aux casseroles qui auraient fini par agacer la haute hiérarchie du Pays, ont été mis à l’épreuve, s’ils ne remportent pas ces élections, ils seront écartés du Gouvernement.

Amy Touré

djemad.jpg

kabamoumouni19 janvier 20213min0
© Koaci.com – mardi 19 janvier 2021 – 11:45 

Djédjé Mady et Bédié

Le choix des candidats aux élections législatives fait de grandes victimes au sein des partis politiques. C’est le cas au sein du PDCI-RDA.

Nous apprenons que, l’une des figures emblématique, du parti d’Henri Konan Bédié a décidé de se présenter sous la bannière de candidat indépendant.

Il s’agit d’Alphonse Djédjé Mady vice-président du PDCI. « J’ai déposé ma candidature pour la circonscription de Nahio-Saïoua et j’ai déposé en tant qu’indépendant », a-t-il confié lors du dépôt de sa candidature à la Commission Electorale Indépendante (CEI).

L’actuel président du Conseil régional du Haut-Sassandra (Daloa, Centre-ouest) est–il en rupture avec Henri Konan Bédié ? L’avenir nous en dira plus…

Donatien Kautcha, Abidjan

bouake.jpg
kabamoumouni18 janvier 20218min0
© Koaci.com – dimanche 17 janvier 2021 – 14:33 

Les participants à la conférence (ph KOACI) 

Alors que l’on croyait avoir eu affaire à un consensus concernant le choix des candidats à la prochaine législative, des voix s’élèvent pour s’opposer à la rétention de certains des candidats au détriment d’autres personnes qui pourtant, se disent être militants de première heure du RHDP, allant jusqu’à étaler leur appartenance à l’ancien Rassemblement Des Républicains (RDR) depuis 1994.

Après la présentation d’une liste dite officielle des candidats retenus pour le compte du RHDP avec en tête le ministre Amadou Koné, suivi de Docteur Dakuyo Paul, N’Guessan Jacqueline et Bema Fofana qui ont respectivement pour suppléants

Touré Souleymane, Madame Diomandé Korotoum, Assiè Kouassi Marcel et Cheick Kabila Silué, l’un des suppléants, à travers son porte parole, se dit offusqué au regard du poste à lui attribuer.

Pour démontrer leur mécontentement, les hommes de Assiè Kouassi Marcel dont il s’agit, ont pris d’assaut le siège départemental du RHDP ce dimanche 17 janvier 2021 pour crier leur colère et réclamer justice à la haute direction de leur parti. «

Par rapport aux législatives, nous avons appris que les choix ont été déjà faits, et que c’est madame Jacqueline qui est titulaire avec Monsieur Assiè comme son suppléant.

Ce n’est pas normal. Nous disons non. Monsieur Assiè depuis 1994, a milité au RDR et aujourd’hui au RHDP. Il n’a jamais milité dans un autre parti politique. Il a été un militant loyal et discipliné. Des commissions ont été mises en place afin d’écouter les candidats. Lors des délibérations, il y a eu problème car sur 12 commissions, seulement 4 ont pu délibéré.

Il n’y a pas eu de consensus et dans ce cas, on ne peut pas savoir qui est premier ainsi de suite. Nous disons non. Entre madame Jacqueline et Assiè, il faut qu’on organise des primaires pour les départager. Sinon cette mascarade, nous disons non à ça. Le 31 décembre 2020, monsieur Assiè était chez l’ancien maire Fanny Brahima et ce dernier lui a dit qu’il a été choisi dans 8 commissions comme titulaire.

Pourquoi aujourd’hui, nous apprenons que Assiè a été choisi dans une seule commission ? Pourtant sur 12, ce sont 4 commissions qui ont délibéré. Le peuple Baoulé est humilié. La jeunesse dit non et ne peut pas accepter ça. Nous interpellons le président de la République, le premier ministre avec le coordonnateur régional RHDP Gbêkê 1 le ministre Amadou Koné avant qu’il ne soit tard.

Pour la cohésion et la paix dans nos villages, la jeunesse dit non et demande à ses autorités politiques d’agir avant qu’il ne soit tard. Si Assiè a fait quelques chose de mauvais au RHDP pour qu’il soit traité ainsi, qu’on nous dise.» a déclaré Jacques Kouassi qui s’exprimait au nom de Assiè Kouassi Marcel, départemental adjoint RHDP Gbêkê 1 par ailleurs président du mouvement Allons au RHDP.

Présents à cette conférence, les représentants des cantons Faari, Prepressou, Dohoun, Gossan et des différents villages de Bouaké, ont exigé que « Assiè soit retenu comme candidat titulaire et non suppléant.»

Enfin, à la fin de la conférence de presse, le conférencier du jour a annoncé pour ce lundi 18 janvier 2021, une déclaration de désaccord des chefs de village de Bouaké sur ce sujet.

T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com

yvestoto.jpg
kabamoumouni18 janvier 20214min0

Toutefois, après une saine analyse des enjeux du moment et des défis importants à relever pour le développement de notre région et la défense des intérêts de nos populations, j’ai décidé librement de me retirer au profit d’un illustre cadre de notre région et de notre parti, à savoir Monsieur Ahoutou Emmanuel Koffi, qui vient d’exprimer sa disponibilité à répondre favorablement à l’appel solidaire de l’ensemble des militants et militantes de notre département et au-delà.» a indiqué Yves Toto dans une déclaration ce dimanche 17 janvier 2021.

 

Poursuivant, le délégué communal RHDP Sakassou, a fait savoir que « Monsieur Ahoutou Koffi, au vu de son riche parcours professionnel, de sa notoriété, de sa forte expérience des questions de développement et de ses compétences reconnues de tous, est de loin le meilleur profil du moment, pour défendre et accompagner le programme de développement du Président de la République, au profit du développement de notre région et des intérêts de nos populations.

 

En outre, Monsieur Ahoutou Koffi, adepte du rassemblement, du transfert de compétences, du travail et des résultats concrets, par son aura et son riche carnet d’adresses, est une opportunité inestimable dans le cadre de notre combat acharné pour l’autonomisation de la jeunesse voir des femmes, qui représentent le pilier essentiel de mon engagement politique.»

 

Enfin, estimant que l’intérêt du parti et la réussite du mandat du Président de la République Alassane Ouattara passent avant la légitimité de leurs ambitions personnelles, Yves Toto invite les militants du RHDP et les populations de Sakassou, afin que pour des opportunités concrètes en vue de l’autonomisation des jeunes et des femmes et le rayonnement de la commune, siège du Royaume Baoulé, « à faire bloc autour de la candidature de Ahoutou Emmanuel Koffi Directeur de Cabinet du Premier Ministre, qui fait la fierté de notre région, pour accélérer le développement de notre région, autour des valeurs de paix et de cohésion prônées par la grande famille des Houphouëtistes, le RHDP

 

T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com

FERKe-1.jpg
kabamoumouni18 janvier 20212min0

Les partisans de ces cadres se regardent désormais en chiens de faïence, s’accusant mutuellement de trahison. Cette situation a fait naître un terreau fertile pour plusieurs candidats indépendants, qui s’annoncent comme Ouattara Fiyassori et Ouattara Olivier tous proches du RHDP. Une chose est sûre, le navire GPS de Guillaume Soro prend l’eau dans différentes parties en Côte d’Ivoire.

 

Après l’annonce de Sékongo Félicien du MVCI et de l’inconditionnelle Soroïste Alain Lobognon d’aller aux élections législatives, c’est au tour de Soro Alphonse de L’ANCI de se rallier au RHDP du président de la République Alassane Ouattara. C’est donc peu de le dire, l’avenir politique de l’enfant terrible de la politique ivoirienne s’assombrit de jour en jour.

 

À Ferké, en tout cas, les militants de GPS ne sont plus rassurés par l’actualité politique de leur parti, surtout que les cadres locaux du parti s’entredechirent par partisans et presses interposés.

 

T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com

opo.jpg
kabamoumouni15 janvier 20213min0
© Koaci.com – jeudi 14 janvier 2021 – 11:19 

Sept (07) petits partis politiques s’opposent à la participation du FPI, des GOR et du PDCI-RDA aux élections législatives du 06 mars prochain.

Il s’agit du PIT (Aka Ahizi), L’USD (Henri Niava), Le RPCI (Jérôme Coulibaly), Le PCRCI (Ekissi Achi) , le LC (Gnangbo Kacou) , ainsi que les plateformes GPS et le FDC (Béhibro) .

Selon ces derniers, leur attitude qu’ils qualifient d’inattendue, est contraire à la position offensive et combattante que l’Opposition avait décidé d’adopter, en accord avec le Peuple de Côte d’Ivoire.

« A n’en pas douter, ces faits fragilisent l’Opposition, portent également atteinte à son unité et à sa cohésion et nuisent gravement à la crédibilité des leaders politiques… nous réaffirmons hier, aujourd’hui et demain, que la seule ligne politique qui vaille, est celle de rester conforme à nos engagements antérieurs arrêtés d’un commun accord », font-ils savoir et de lancer. « Aussi, déclarons-nous ne pas être concernés par ces élections législatives, d’avance faussées, imposées par Alassane Ouattara. Ces élections se présentent comme une énième mascarade électorale, qui vise à offrir une présidence à vie à Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire. »

Enfin, ces partis dont les militants ne se comptent que du bout des doigts, lancent un appel à tous les partis et groupements politiques, afin qu’ils refusent de céder à tous ceux qui ont comme projet, d’asservir notre Peuple et de faire main basse sur les ressources de notre Pays la Côte d’Ivoire.

Donatien Kautcha, Abidjan

alphonse-soro.jpg
kabamoumouni13 janvier 20214min0
© Koaci.com – mercredi 13 janvier 2021 – 08:55 

Alphonse Soro, président de l’ANC accueilli par ses collaborateurs (Ph KOACI)

Alphonse Soro, plus proche collaborateur de Guillaume Soro qui s’était exilé en France au lendemain du retour manqué du président de Générations et Peuples Solidaires (Gps), le 23 décembre 2019, est rentré au Pays, apprend KOACI de sources proches de l’ex-député.

Le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), un Parti proche de celui qui a tenté de prendre le pouvoir par un coup d’Etat en octobre dernier, bien que n’étant pas visé par des poursuites judiciaires était en exil auprès de son premier responsable, Guillaume Soro.

Que cache ce retour en Côte d’Ivoire de l’ancien député ivoirien plus proche collaborateur du radical député de Ferkéssédougou en exil en France depuis bientôt deux ans ?

En tout cas, le président de l’ANCAlphonse Soro est rentré d’exil par un vol d’Air France hier mardi 12 janvier 2021 en début de soirée aux environs de 19 heures 30. Il a été accueilli à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny par les membres de la direction de son Parti qui ont tenu à l’escorter jusqu’à son domicile.

Jean Chrésus

depute-tingre.jpg
kabamoumouni13 janvier 20215min0
© Koaci.com – mercredi 13 janvier 2021 – 09:56 

des partisans de Traoré Mariam à Tengrela (Ph KOACI)

C’est la remontada (remontée en espagnol ndlr) des partisans de Mariam Traoré au niveau de Tengrela, au nord du pays.

On ne veut pas Mariam ou on veut Mariam ? En tout cas, suite à la manifestation anti-candidature Mariam Traorédéputée sortante aux législatives de 2021, des partisans de cette dernière ont organisé une marche dans la ville hier mardi 12 janvier 2021, comme constaté par KOACI.

Traoré Mariam au cœur donc de deux manifestations lundi et mardi à Tengrela

La probable candidature de la députée Traoré Mariam aux législatives de mars 2021 constitue une pomme de discorde au niveau des sympathisants locaux du RHDP, Parti présidentiel.

Le lundi 11 janvier, un groupe d’individus se réclamant les militants du Parti au pouvoir manifestaient contre la candidature de Mariam Traoré.

Ces partisans du Parti présidentiel affirmaient qu’ils ne souhaitaient pas la candidature de celle qui représente les populations de Tengrela à l’hémicycle.

Hier, mardi, c’était au tour des partisans de Traoré Mariam de répliquer. Ces derniers ont organisé une marche dans la ville pour marquer leur soutien à la candidature de la députée sortante de Tengrela.

Jean Chrésus

femme-ado.jpg
kabamoumouni13 janvier 20212min0

Même si, elle n’a pas rejeté la proposition, la présidente de l’UFRHDP, a invité ses hôtes à la discipline du Parti, bien que leur volonté est légitime.

« Vous souhaitez que votre candidat à Sinfra soit une femme. Et vous m’invitez à cet effet à me porter candidate. Je vous en remercie », a-t-elle affirmé pour commencer avant de leur rappeler que le Président Alassane Ouattara a toujours accordé une importance chère à la place de la femme dans les fonctions administratives et politiques.

Mme Tidou Abiba Sanogo Épouse Koné a exhorté les femmes à rester à l’écoute de la direction de leur Parti sans toutefois ignorer de leur demander de rester mobilisées.

« Le choix du RHDP doit être celui des femmes de Sinfra« , a-t-elle martelé.

Appréciant à sa juste valeur la victoire éclatante du Président de la république, Mme Tidou Abiba a conclu qu’il s’agit d’une récompense de l’immense travail que le Chef de l’État a fait en Côte d’Ivoire en peu d’année.

Jean Chresus

Même si, elle n’a pas rejeté la proposition, la présidente de l’UFRHDP, a invité ses hôtes à la discipline du Parti, bien que leur volonté est légitime.

« Vous souhaitez que votre candidat à Sinfra soit une femme. Et vous m’invitez à cet effet à me porter candidate. Je vous en remercie », a-t-elle affirmé pour commencer avant de leur rappeler que le Président Alassane Ouattara a toujours accordé une importance chère à la place de la femme dans les fonctions administratives et politiques.

Mme Tidou Abiba Sanogo Épouse Koné a exhorté les femmes à rester à l’écoute de la direction de leur Parti sans toutefois ignorer de leur demander de rester mobilisées.

« Le choix du RHDP doit être celui des femmes de Sinfra« , a-t-elle martelé.

Appréciant à sa juste valeur la victoire éclatante du Président de la république, Mme Tidou Abiba a conclu qu’il s’agit d’une récompense de l’immense travail que le Chef de l’État a fait en Côte d’Ivoire en peu d’année.

Jean Chresus