Secteur des Assurances : De nouvelles dispositions pour faciliter l’accès du public aux produits

Secteur des Assurances : De nouvelles dispositions pour faciliter l’accès du public aux produits

20 février 20195min0
20 février 20195min0
a2fbd7adfc77e229eb185666f6867959_L.jpg

Un projet de digitalisation du secteur de l’Assurance est en cours pour faciliter l’accès à ce secteur et donner plus de garantie aux souscripteurs.

Le 13 Février 2019, la SIIN (Société Ivoirienne d’Intelligence Numérique) et l’ASACI (Association des sociétés d’Assurances de Côte d’Ivoire) ont signé une convention portant sur la digitalisation des produits d’assurances via un portail commun à toutes les sociétés membres de l’association. Niennenkariga Habib COULIBALY est l’un des initiateurs de ce projet et Président de la start-up qui a œuvré à l’aboutissement de ce projet. Le directeur du Cabinet d’Expertise, de conseil et de courtage d’assurance (Cecc), qui a expliqué l’initiative, fait constater, en effet, les difficultés des populations, depuis plus de 20 ans (le CODE CIMA étant entré en vigueur en 1992), à accéder aux produits d’assurance. Ce qui se justifie par le taux de pénétration en deçà de 2% de la population. A contrario, ce sont 98% de la population qui n’ont pas accès aux différentes couvertures offertes par les assureurs. Ce, en raison de l’opacité des garanties que redoutent bien de prospects outre le manque d’accès à ces produits. D’où la mise en œuvre du projet initié pour attirer le public.

Pour expliquer son option pour la digitalisation des produits d’assurance, Habib Coulibaly fonde son idée sur les chiffres des Ivoiriens et des ménages ivoiriens possédant au moins un téléphone portable. « Partant de ce fait, cela signifie simplement que chaque personne et chaque ménage peut souscrire à une assurance voyage ou à une assurance habitation avec un smartphone ou un ordinateur en prenant au préalable connaissance de toutes les informations liées à ces produits, d’autant plus que tout le process de souscription est totalement dématérialisé. Donc plus besoin de se déplacer pour souscrire à ce type d’assurance », explique le jeune entrepreneur.

Malgré tout, pour lui, le plus dur reste toujours à venir. Car, il va devoir mériter la confiance placée en ses collaborateurs et lui par l’ASACI pour relever ce défi. « Je garde la foi que nous allons réussir, bien évidemment, avec le soutien de tous. Parce que toutes les bases de la mise en œuvre de ce projet ont été consolidés depuis plus de deux (2) ans ». Cependant, M. Coulibaly pense que les Ivoiriens devront patienter encore quelques mois après la première étape du déploiement de la plateforme qu’a été la signature de la convention. Toutefois, l’attente ne sera pas trop longue, car il annonce pour courant avril le lancement officiel de la plateforme. « Nous allons démarrer par la commercialisation des produits Automobile, voyage, Habitation et individuelle accident, puis les autres produits ferons leurs entrées progressivement, notamment les risques simples d’entreprises qui ne nécessitent aucune visite de risque, et dont le processus de calcul de prime est clairement connu », précise l’expert qui fait noter qu’il suffira juste de choisir son produit, de sélectionner son assureur et payer via tous les moyens de paiement numérique qui existent (cartes bancaires et mobil money) pour recevoir automatiquement son contrat. « Avec cet outil, la confiance entre assureurs et assurés sera davantage renforcée puisque grâce à cette plateforme, les assurés pourront déclarer leurs sinistres avec simplement une photo. L’information sera aussitôt relayée aux assureurs concerné(s) pour une prise en charge diligente, car l’un des points d’ancrage était également la prise en charge diligente des sinistres de la part des assureurs », rassure le patron du Cecc.

F.D.B

Un projet de digitalisation du secteur de l’Assurance est en cours pour faciliter l’accès à ce secteur et donner plus de garantie aux souscripteurs.

Le 13 Février 2019, la SIIN (Société Ivoirienne d’Intelligence Numérique) et l’ASACI (Association des sociétés d’Assurances de Côte d’Ivoire) ont signé une convention portant sur la digitalisation des produits d’assurances via un portail commun à toutes les sociétés membres de l’association. Niennenkariga Habib COULIBALY est l’un des initiateurs de ce projet et Président de la start-up qui a œuvré à l’aboutissement de ce projet. Le directeur du Cabinet d’Expertise, de conseil et de courtage d’assurance (Cecc), qui a expliqué l’initiative, fait constater, en effet, les difficultés des populations, depuis plus de 20 ans (le CODE CIMA étant entré en vigueur en 1992), à accéder aux produits d’assurance. Ce qui se justifie par le taux de pénétration en deçà de 2% de la population. A contrario, ce sont 98% de la population qui n’ont pas accès aux différentes couvertures offertes par les assureurs. Ce, en raison de l’opacité des garanties que redoutent bien de prospects outre le manque d’accès à ces produits. D’où la mise en œuvre du projet initié pour attirer le public.

Pour expliquer son option pour la digitalisation des produits d’assurance, Habib Coulibaly fonde son idée sur les chiffres des Ivoiriens et des ménages ivoiriens possédant au moins un téléphone portable. « Partant de ce fait, cela signifie simplement que chaque personne et chaque ménage peut souscrire à une assurance voyage ou à une assurance habitation avec un smartphone ou un ordinateur en prenant au préalable connaissance de toutes les informations liées à ces produits, d’autant plus que tout le process de souscription est totalement dématérialisé. Donc plus besoin de se déplacer pour souscrire à ce type d’assurance », explique le jeune entrepreneur.

Malgré tout, pour lui, le plus dur reste toujours à venir. Car, il va devoir mériter la confiance placée en ses collaborateurs et lui par l’ASACI pour relever ce défi. « Je garde la foi que nous allons réussir, bien évidemment, avec le soutien de tous. Parce que toutes les bases de la mise en œuvre de ce projet ont été consolidés depuis plus de deux (2) ans ». Cependant, M. Coulibaly pense que les Ivoiriens devront patienter encore quelques mois après la première étape du déploiement de la plateforme qu’a été la signature de la convention. Toutefois, l’attente ne sera pas trop longue, car il annonce pour courant avril le lancement officiel de la plateforme. « Nous allons démarrer par la commercialisation des produits Automobile, voyage, Habitation et individuelle accident, puis les autres produits ferons leurs entrées progressivement, notamment les risques simples d’entreprises qui ne nécessitent aucune visite de risque, et dont le processus de calcul de prime est clairement connu », précise l’expert qui fait noter qu’il suffira juste de choisir son produit, de sélectionner son assureur et payer via tous les moyens de paiement numérique qui existent (cartes bancaires et mobil money) pour recevoir automatiquement son contrat. « Avec cet outil, la confiance entre assureurs et assurés sera davantage renforcée puisque grâce à cette plateforme, les assurés pourront déclarer leurs sinistres avec simplement une photo. L’information sera aussitôt relayée aux assureurs concerné(s) pour une prise en charge diligente, car l’un des points d’ancrage était également la prise en charge diligente des sinistres de la part des assureurs », rassure le patron du Cecc.

F.D.B