Municipales San Pedro/ En attendant le résultat du contentieux électoral : Le maire sortant Nabo Clément interdit de parole

Municipales San Pedro/ En attendant le résultat du contentieux électoral : Le maire sortant Nabo Clément interdit de parole

7 novembre 20184min594
7 novembre 20184min594
091112e467e0f7acc16e828f98c1d9ba_L.jpg

Le maire sortant de San Pedro, candidat indépendant aux municipales du 13 octobre 2018, Boueka Nabo Clément, a introduit une requête en annulation des résultats du scrutin, déclarant vainqueur, son adversaire, le candidat du Rhdp, Félix Anoblé.

En attendant le verdict de la Cour suprême, et conformément au décret présidentiel n° 2018-393 du 11 avril 2018, prorogeant, selon le camp du maire sortant, le mandat des conseillers municipaux jusqu’à l’installation de la nouvelle équipe, le maire Boueka Nabo Clément a initié une rencontre d’information et d’échanges avec la population, vendredi 02 novembre 2018. Mais cette rencontre a été empêchée. Face à cette situation, le chef du cabinet du maire sortant, par ailleurs conseiller municipal, Bamba Bourahima, a animé un point-presse au domicile du maire Nabo Clément. Bamba Bourahima a dit son indignation quant à l’interdiction de ladite rencontre par un arrêté préfectoral qu’il juge « inacceptable ».

A relire: Municipales 2018: Le maire Rdr sortant engage un bras de fer à San-Pedro avec Félix Anoblé, le candidat du Rhdp déclaré élu

« Je voudrais porter à votre attention qu’une rencontre d’information et d’échanges avec la population initiée par le maire Boueka Nabo Clément, prévue, ce jour à 9h, au centre municipal, a été interdite par le préfet », a expliqué le conseiller municipal, alors qu’à l’en croire toutes les dispositions légales et sécuritaires avaient été prises en vue de garantir le bon déroulement de la rencontre. « Nous avons adressé le 31 octobre, des courriers d’information aux différentes autorités policières, militaires, au préfet (…) pour le bon déroulement de la rencontre. Et c’est dans la nuit du jeudi 1er octobre que des gendarmes débarquent au domicile du maire avec un courrier signé par le préfet, nous notifiant l’interdiction de la rencontre », a fait savoir Bamba Bourahima.

Poursuivant, le conseiller municipal a indiqué que l’arrêté d’interdiction de la rencontre ne concernait que les manifestations sur la voie publique. « Notre rencontre était prévue dans un endroit clos, c’est-à-dire, la salle du centre culturel municipal. Or, l’arrêté préfectoral pris le 19 octobre dernier et dont nous, conseillers municipaux, n’avions pas eu ampliation auparavant, n’est valable que pour les manifestations sur la voie publique », a-t-il relevé.

Bamba Bourahima a abordé le message que le maire sortant et son équipe entendaient délivrer à cette rencontre. « Le maire Boueka Nabo Clément, en tant qu’houphouetiste épris de paix, et ses conseillers ont voulu inviter la population non contente des résultats des élections, au calme et à la cohésion sociale », a fait savoir Bamba Bourahima.

Alan OUREGA Correspondant régional

Le maire sortant de San Pedro, candidat indépendant aux municipales du 13 octobre 2018, Boueka Nabo Clément, a introduit une requête en annulation des résultats du scrutin, déclarant vainqueur, son adversaire, le candidat du Rhdp, Félix Anoblé.

En attendant le verdict de la Cour suprême, et conformément au décret présidentiel n° 2018-393 du 11 avril 2018, prorogeant, selon le camp du maire sortant, le mandat des conseillers municipaux jusqu’à l’installation de la nouvelle équipe, le maire Boueka Nabo Clément a initié une rencontre d’information et d’échanges avec la population, vendredi 02 novembre 2018. Mais cette rencontre a été empêchée. Face à cette situation, le chef du cabinet du maire sortant, par ailleurs conseiller municipal, Bamba Bourahima, a animé un point-presse au domicile du maire Nabo Clément. Bamba Bourahima a dit son indignation quant à l’interdiction de ladite rencontre par un arrêté préfectoral qu’il juge « inacceptable ».

A relire: Municipales 2018: Le maire Rdr sortant engage un bras de fer à San-Pedro avec Félix Anoblé, le candidat du Rhdp déclaré élu

« Je voudrais porter à votre attention qu’une rencontre d’information et d’échanges avec la population initiée par le maire Boueka Nabo Clément, prévue, ce jour à 9h, au centre municipal, a été interdite par le préfet », a expliqué le conseiller municipal, alors qu’à l’en croire toutes les dispositions légales et sécuritaires avaient été prises en vue de garantir le bon déroulement de la rencontre. « Nous avons adressé le 31 octobre, des courriers d’information aux différentes autorités policières, militaires, au préfet (…) pour le bon déroulement de la rencontre. Et c’est dans la nuit du jeudi 1er octobre que des gendarmes débarquent au domicile du maire avec un courrier signé par le préfet, nous notifiant l’interdiction de la rencontre », a fait savoir Bamba Bourahima.

Poursuivant, le conseiller municipal a indiqué que l’arrêté d’interdiction de la rencontre ne concernait que les manifestations sur la voie publique. « Notre rencontre était prévue dans un endroit clos, c’est-à-dire, la salle du centre culturel municipal. Or, l’arrêté préfectoral pris le 19 octobre dernier et dont nous, conseillers municipaux, n’avions pas eu ampliation auparavant, n’est valable que pour les manifestations sur la voie publique », a-t-il relevé.

Bamba Bourahima a abordé le message que le maire sortant et son équipe entendaient délivrer à cette rencontre. « Le maire Boueka Nabo Clément, en tant qu’houphouetiste épris de paix, et ses conseillers ont voulu inviter la population non contente des résultats des élections, au calme et à la cohésion sociale », a fait savoir Bamba Bourahima.

Alan OUREGA Correspondant régional