Municipales et régionales du 13 octobre 2018 : Kandia Camara à Lakota : « Ce qu’il m’a été donné de voir en arrivant ici est déplorable »

Municipales et régionales du 13 octobre 2018 : Kandia Camara à Lakota : « Ce qu’il m’a été donné de voir en arrivant ici est déplorable »

2 octobre 20183min0
2 octobre 20183min0
8cc1b10cb22e71a39285e7c0fb16aeca_L.jpg

« Je vous encourage à une campagne de proximité avec le soutien des femmes et des jeunes. Nous comptons sur les jeunes pour nous apporter une belle victoire. Une victoire dans la paix et la convivialité, une victoire dans la fraternité! ». Ces propos sont de la ministre Kandia Camara, présidente du Directoire du Rassemblement de houphouëtiste pour la démocratie et la paix (Rhdp). Elle s’adressait ainsi aux candidats de son parti aux élections couplées du samedi 13 octobre prochain. C’était le dimanche 30 septembre 2018, au lancement de campagne locale du Rhdp à l’espace du Rdr à Lakota, en présence du ministre Sidiki Konaté, de l’ensemble des cadres des partis du coalition unifiée, mais aussi d’une forte représentation de la chefferie traditionnelle.

« Je suis ici, au nom du Président Alassane Ouattara, pour soutenir les candidats du Rhdp, mais ce qu’il m’a été donné de voir en arrivant ici est déplorable ! Des pancartes du candidat Kouyaté Abdoulaye déchiquetées, des affiches de Sami Merhi déchirées… Vous êtes des frères et vous le resterez après le 13 octobre », s’est-elle indignée, non sans revenir sur l’autre raison de sa visite à Lakota. « Je suis aussi venue vous présenter les deux candidats d’Alassane Ouattara à Lakota : au niveau de la région, c’est le président sortant Zakpa Komenan et au niveau de la commune, c’est Kouyaté Abdoulaye », indiquera-t-elle avant de poursuivre. « Il s’agit ici des personnes qui ont l’entière confiance du président de la République pour exécuter son programme dans la région du Lôh-Djiboua et du département de Lakota », a-t-elle dit. « Le maire travaille avec les moyens mis à sa disposition par le président de la République et son Gouvernement. C’est pour cela qu’il faut une personne digne de sa confiance », a-t-elle argumenté.

De leur côté, les deux candidats présentés se sont engagés à œuvrer pour une campagne apaisée. « Je voudrais ici prendre l’engagement avec toute mon équipe de campagne de ne pas céder à la provocation, de faire en sorte que cette campagne se déroule dans les meilleures conditions », a promis Kouyaté Abdoulaye. « Nous voulons ici, une élection intelligente et civilisée. Nous ne voulons pas de bagarre. Oui, parce que les échos qui nous parviennent ne nous rassurent guerre », a noté Zakpa Komenan Tchekoura Rolland.

Alain Gbalé, Correspondant régional

« Je vous encourage à une campagne de proximité avec le soutien des femmes et des jeunes. Nous comptons sur les jeunes pour nous apporter une belle victoire. Une victoire dans la paix et la convivialité, une victoire dans la fraternité! ». Ces propos sont de la ministre Kandia Camara, présidente du Directoire du Rassemblement de houphouëtiste pour la démocratie et la paix (Rhdp). Elle s’adressait ainsi aux candidats de son parti aux élections couplées du samedi 13 octobre prochain. C’était le dimanche 30 septembre 2018, au lancement de campagne locale du Rhdp à l’espace du Rdr à Lakota, en présence du ministre Sidiki Konaté, de l’ensemble des cadres des partis du coalition unifiée, mais aussi d’une forte représentation de la chefferie traditionnelle.

« Je suis ici, au nom du Président Alassane Ouattara, pour soutenir les candidats du Rhdp, mais ce qu’il m’a été donné de voir en arrivant ici est déplorable ! Des pancartes du candidat Kouyaté Abdoulaye déchiquetées, des affiches de Sami Merhi déchirées… Vous êtes des frères et vous le resterez après le 13 octobre », s’est-elle indignée, non sans revenir sur l’autre raison de sa visite à Lakota. « Je suis aussi venue vous présenter les deux candidats d’Alassane Ouattara à Lakota : au niveau de la région, c’est le président sortant Zakpa Komenan et au niveau de la commune, c’est Kouyaté Abdoulaye », indiquera-t-elle avant de poursuivre. « Il s’agit ici des personnes qui ont l’entière confiance du président de la République pour exécuter son programme dans la région du Lôh-Djiboua et du département de Lakota », a-t-elle dit. « Le maire travaille avec les moyens mis à sa disposition par le président de la République et son Gouvernement. C’est pour cela qu’il faut une personne digne de sa confiance », a-t-elle argumenté.

De leur côté, les deux candidats présentés se sont engagés à œuvrer pour une campagne apaisée. « Je voudrais ici prendre l’engagement avec toute mon équipe de campagne de ne pas céder à la provocation, de faire en sorte que cette campagne se déroule dans les meilleures conditions », a promis Kouyaté Abdoulaye. « Nous voulons ici, une élection intelligente et civilisée. Nous ne voulons pas de bagarre. Oui, parce que les échos qui nous parviennent ne nous rassurent guerre », a noté Zakpa Komenan Tchekoura Rolland.

Alain Gbalé, Correspondant régional