Election présidentielle 2020: Le RHDP Suisse forme ses militants

Election présidentielle 2020: Le RHDP Suisse forme ses militants

14 septembre 20205min13
14 septembre 20205min13
RHDP.jpg

Toujours à l’écoute des militants de son parti à travers le monde, Lanciné Diaby,  le Directeur exécutif adjoint chargé des militants de l’extérieur (DEAME) du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) se met au fait de leurs réalités, prend leurs doléances et trouve avec eux les moyens adéquats pour gagner les batailles du parti. Cest dans ce cadre que  le samedi 12 septembre 2020, il a réunit les membres de sa formation politique autour d’un séminaire de formation à Lausanne en Suisse. Autour du thème: ‘’La stratégie de campagne du RHDP’’, le DEAME et les militants ont établi la ligne directrice,  pour aller vers les Ivoiriens, afin de  gagner l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.
Selon Sindou Konaté, le président du comité d’organisation, le but de cette rencontre est de définir la stratégie du parti pour les élections à venir . Après la présentation des représentatants des différentes délégations venues de toute la Suisse et même de d’autres pays européens, M. Lanciné Diaby s’est dit heureux de la mobilisation qui est toujours au rendez-vous quand il arrive dans la confédération helvétique.
« On entend par-ci et par-là certains demander une transition, mais il n’y a pas lieu de demander une transition car notre pays fonctionne normalement et il y a des textes votés pour ça. Notre pays est sur la voie du développement en un peu moins de 10 ans après la guerre. Il n’y a pas beaucoup de pays qui ont réussi ce que la Côte d’Ivoire a fait. Et ce sont les institutions internationales qui le disent », a expliqué Diaby Lanciné.
Comme dans un cours magistral sur la vie du RHDP, le DEAME est revenu sur le motif du séminaire de Lausanne. « L’opérationnel a commencé par la diaspora où nous allons bientôt mettre sur pied une équipe commando. L’objectif étant de gagner  un coup KO et c’est possible. Mettons-nous en ordre de bataille. Le but de cette réunion est la mise en place d’une unité gagnante pour le combat le plus proche : l’élection présidentielle prochaine. Le programme du RHDP, c’est la consolidation de la paix, c’est le développement, c’est la cohésion nationale, c’est la prospérité de la Côte d’Ivoire », a-t-il indiqué avant le huis-clos.
Il a tenu à remercier les militants qui étaient partis du RHDP, mais qui  » sont revenus à la maison » et a  noté vouloir apporter des réglages efficients dans l’organisation du parti présidentiel en Suisse.
« Ensemble, nous allons revoir notre découpage pour la Suisse et nommer des responsables. Que chacun fasse des évaluations rapides de ses besoins. L’occupation spatiale de la Suisse est un enjeu capital que nous n’allons pas négliger », a relevé M. Diaby. Qui a aussi levé un coin de voile sur les personnalités qui ont quitté le RHDP. « Je vais expliquer les raisons qui ont amené certains de nos amis à quitter nos rangs. Chacun d’eux a ses motivations personnelles qui ne sont pas liées à la gestion du parti. Bédié est parti parce qu’il veut être président. Soro est parti parce qu’il veut être président. Mabri est parti parce qu’il veut être président et Amon-Tanoh est parti parce qu’il veut être président. Maintenant, chacun aura l’occasion de démontrer sa force au cours de la présidentielle du 31 octobre prochaine. Et c’est là qu’ils trouvent encore des choses à redire », a martelé M. Diaby. La réunion s’est terminée par la remise de diplômes de participations aux différents militants participants au séminaire.
Solange ARALAMON

Toujours à l’écoute des militants de son parti à travers le monde, Lanciné Diaby,  le Directeur exécutif adjoint chargé des militants de l’extérieur (DEAME) du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) se met au fait de leurs réalités, prend leurs doléances et trouve avec eux les moyens adéquats pour gagner les batailles du parti. Cest dans ce cadre que  le samedi 12 septembre 2020, il a réunit les membres de sa formation politique autour d’un séminaire de formation à Lausanne en Suisse. Autour du thème: ‘’La stratégie de campagne du RHDP’’, le DEAME et les militants ont établi la ligne directrice,  pour aller vers les Ivoiriens, afin de  gagner l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.
Selon Sindou Konaté, le président du comité d’organisation, le but de cette rencontre est de définir la stratégie du parti pour les élections à venir . Après la présentation des représentatants des différentes délégations venues de toute la Suisse et même de d’autres pays européens, M. Lanciné Diaby s’est dit heureux de la mobilisation qui est toujours au rendez-vous quand il arrive dans la confédération helvétique.
« On entend par-ci et par-là certains demander une transition, mais il n’y a pas lieu de demander une transition car notre pays fonctionne normalement et il y a des textes votés pour ça. Notre pays est sur la voie du développement en un peu moins de 10 ans après la guerre. Il n’y a pas beaucoup de pays qui ont réussi ce que la Côte d’Ivoire a fait. Et ce sont les institutions internationales qui le disent », a expliqué Diaby Lanciné.
Comme dans un cours magistral sur la vie du RHDP, le DEAME est revenu sur le motif du séminaire de Lausanne. « L’opérationnel a commencé par la diaspora où nous allons bientôt mettre sur pied une équipe commando. L’objectif étant de gagner  un coup KO et c’est possible. Mettons-nous en ordre de bataille. Le but de cette réunion est la mise en place d’une unité gagnante pour le combat le plus proche : l’élection présidentielle prochaine. Le programme du RHDP, c’est la consolidation de la paix, c’est le développement, c’est la cohésion nationale, c’est la prospérité de la Côte d’Ivoire », a-t-il indiqué avant le huis-clos.
Il a tenu à remercier les militants qui étaient partis du RHDP, mais qui  » sont revenus à la maison » et a  noté vouloir apporter des réglages efficients dans l’organisation du parti présidentiel en Suisse.
« Ensemble, nous allons revoir notre découpage pour la Suisse et nommer des responsables. Que chacun fasse des évaluations rapides de ses besoins. L’occupation spatiale de la Suisse est un enjeu capital que nous n’allons pas négliger », a relevé M. Diaby. Qui a aussi levé un coin de voile sur les personnalités qui ont quitté le RHDP. « Je vais expliquer les raisons qui ont amené certains de nos amis à quitter nos rangs. Chacun d’eux a ses motivations personnelles qui ne sont pas liées à la gestion du parti. Bédié est parti parce qu’il veut être président. Soro est parti parce qu’il veut être président. Mabri est parti parce qu’il veut être président et Amon-Tanoh est parti parce qu’il veut être président. Maintenant, chacun aura l’occasion de démontrer sa force au cours de la présidentielle du 31 octobre prochaine. Et c’est là qu’ils trouvent encore des choses à redire », a martelé M. Diaby. La réunion s’est terminée par la remise de diplômes de participations aux différents militants participants au séminaire.
Solange ARALAMON