EISA et ses partenaires pour des élections crédibles en Côte d’Ivoire

25 juin 20214min0

L’ EISA et le NDI ainsi que leurs partenaires nationaux et internationaux se sont penchés du 23 au 24 juin 2021 sur les modalités d’application de leurs observations issues des dernières élections (législatives et présidentielles), qui ont eu lieu récemment en Côte d’Ivoire.

Transparence des élections en Côte d’Ivoire: L’EISA, le NDI, la CEI et leurs partenaires nationaux et internationaux se penchent sur la question

Au terme des élections législatives, une table-ronde postélectorale, réunissant les principaux acteurs impliqués dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire, a été organisée les 6 et 7 mai dernier, pour faire le bilan des élections présidentielle et législatives et faire des recommandations en vue d’améliorer la conduite des échéances à venir. Ainsi, la Commission électorale Indépendante, les partis politiques, la société civile nationale et internationale ainsi que les partenaires au développement, ont participé à cette table-ronde initiée par l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique et le National democratic institute (NDI).

Afin de se pencher sur la mise en œuvre de ses recommandations, un atelier a été organisé par les deux partenaires les 23 et 24 juin 2021 à Yamoussoukro. Présent à l’ouverture des travaux, Kuibiert Coulibaly, président de la Commission électoral indépendante (CEI), a réitéré la volonté de l’institution de conduire des processus électoraux crédibles en Côte d’Ivoire. « Notre vision est de faire de la Commission électorale indépendante, une institution forte et crédible dont l’expertise est au service de la démocratie en Côte d’Ivoire et en Afrique », a-t-il dit.

Poursuivant, le président de la CEI a indiqué que « la volonté de la Commission électorale indépendante est de conduire de manière inclusive et transparente le processus électoral en Côte d’Ivoire ». Avant Coulibaly Kuibiert, c’est Richard Bell, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, qui s’est félicité de la tenue de cette rencontre. « L’enjeu de cet atelier est stratégique : tirer les leçons pertinentes afin de rendre le processus électoral ivoirien aussi équitable que possible et en même temps aussi fiable et crédible que possible », a souligné le diplomate.

Richard Bell s’est par ailleurs félicité du mode de proclamation des résultats lors des dernières élections. « Les ambassadeurs de France, de Belgique, de Grande Bretagne et de Suisse s’associent à la déclaration suivante : la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote est un gage indispensable de l’intégrité des élections », a laissé entendre l’ambassadeur américain. De son côté Dénis Kadima, Directeur exécutif de EISA, s’est dit heureux de la tenue de cette rencontre non sans manquer de remercier chaleureusement les institutions partenaires. Notons que cette rencontre bénéficie de l’appui financier de l’USAID.

 

 

Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 24 juin 2021 à 12:18 | mis à jour le 24 juin 2021 à 12:18

L’ EISA et le NDI ainsi que leurs partenaires nationaux et internationaux se sont penchés du 23 au 24 juin 2021 sur les modalités d’application de leurs observations issues des dernières élections (législatives et présidentielles), qui ont eu lieu récemment en Côte d’Ivoire.

Transparence des élections en Côte d’Ivoire: L’EISA, le NDI, la CEI et leurs partenaires nationaux et internationaux se penchent sur la question

Au terme des élections législatives, une table-ronde postélectorale, réunissant les principaux acteurs impliqués dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire, a été organisée les 6 et 7 mai dernier, pour faire le bilan des élections présidentielle et législatives et faire des recommandations en vue d’améliorer la conduite des échéances à venir. Ainsi, la Commission électorale Indépendante, les partis politiques, la société civile nationale et internationale ainsi que les partenaires au développement, ont participé à cette table-ronde initiée par l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique et le National democratic institute (NDI).

Afin de se pencher sur la mise en œuvre de ses recommandations, un atelier a été organisé par les deux partenaires les 23 et 24 juin 2021 à Yamoussoukro. Présent à l’ouverture des travaux, Kuibiert Coulibaly, président de la Commission électoral indépendante (CEI), a réitéré la volonté de l’institution de conduire des processus électoraux crédibles en Côte d’Ivoire. « Notre vision est de faire de la Commission électorale indépendante, une institution forte et crédible dont l’expertise est au service de la démocratie en Côte d’Ivoire et en Afrique », a-t-il dit.

Poursuivant, le président de la CEI a indiqué que « la volonté de la Commission électorale indépendante est de conduire de manière inclusive et transparente le processus électoral en Côte d’Ivoire ». Avant Coulibaly Kuibiert, c’est Richard Bell, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, qui s’est félicité de la tenue de cette rencontre. « L’enjeu de cet atelier est stratégique : tirer les leçons pertinentes afin de rendre le processus électoral ivoirien aussi équitable que possible et en même temps aussi fiable et crédible que possible », a souligné le diplomate.

Richard Bell s’est par ailleurs félicité du mode de proclamation des résultats lors des dernières élections. « Les ambassadeurs de France, de Belgique, de Grande Bretagne et de Suisse s’associent à la déclaration suivante : la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote est un gage indispensable de l’intégrité des élections », a laissé entendre l’ambassadeur américain. De son côté Dénis Kadima, Directeur exécutif de EISA, s’est dit heureux de la tenue de cette rencontre non sans manquer de remercier chaleureusement les institutions partenaires. Notons que cette rencontre bénéficie de l’appui financier de l’USAID.

 

 

Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 24 juin 2021 à 12:18 | mis à jour le 24 juin 2021 à 12:18