Cristiano Ronaldo accusé de viol, l’enquête rouverte à Las Vegas

Cristiano Ronaldo accusé de viol, l’enquête rouverte à Las Vegas

2 octobre 20182min513
2 octobre 20182min513
30ecb7db50e3a07e74c0dddd54354677_L.jpg

Seulement deux petits mois après son transfert à la Juventus et revoilà Cristiano Ronaldo sous les feux de l’actualité. Cette fois, l’événement n’a rien à voir avec le ballon rond, mais plutôt avec le sexe. Et pas de la bonne manière, à en croire l’accusatrice, Kathryn Mayorga.

Cette Américaine de 34 ans a déposé, le jeudi 27 septembre 2018, une plainte contre la star portugaise, dans l’Etat du Nevada. Elle accuse Ronaldo de l’avoir sodomisée de force le 13 juin 2009 et de l’avoir contrainte, sous de fortes pressions, à signer un accord financier en vue de garder le silence.

« Fake news » (fausses nouvelles), a posté, le dimanche 30 septembre 2018, Cristiano Ronaldo sur son compte Instagram. Mais selon Le Monde, Leslie Stivall, l’avocat de Kathryn Mayorga a produit un communiqué pour répondre au footballeur. « La plainte de Mme Mayorga, les preuves physiques de son agression sexuelle (…) ne sont pas des “fake news” ». Selon lui (l’avocat), Kathryn Mayorga espère non seulement « obtenir justice » en mettant Ronaldo face à ses responsabilités, mais aussi l’empêcher de recommencer et « encourager toutes les victimes d’agressions sexuelles » à poursuivre leurs auteurs, « aussi célèbres, riches ou puissants puissent-ils paraître », rapporte toujours Le Monde.

Pour rappel, Kathryn Mayorga avait dénoncé, le 13 juin 2009 un viol à la police de Las Vegas, mais à cette époque où elle avait 24 ans, elle n’avait pas fourni assez de précisions sur le présumé violeur et le lieu. Au surplus, elle avait décrit son bourreau comme « un joueur de football célèbre ». L’affaire n’est pas allée loin. Mais cette fois-ci, les détectives comptent aller jusqu’au bout. Affaire à suivre donc.

 

Adolphe Angoua

Seulement deux petits mois après son transfert à la Juventus et revoilà Cristiano Ronaldo sous les feux de l’actualité. Cette fois, l’événement n’a rien à voir avec le ballon rond, mais plutôt avec le sexe. Et pas de la bonne manière, à en croire l’accusatrice, Kathryn Mayorga.

Cette Américaine de 34 ans a déposé, le jeudi 27 septembre 2018, une plainte contre la star portugaise, dans l’Etat du Nevada. Elle accuse Ronaldo de l’avoir sodomisée de force le 13 juin 2009 et de l’avoir contrainte, sous de fortes pressions, à signer un accord financier en vue de garder le silence.

« Fake news » (fausses nouvelles), a posté, le dimanche 30 septembre 2018, Cristiano Ronaldo sur son compte Instagram. Mais selon Le Monde, Leslie Stivall, l’avocat de Kathryn Mayorga a produit un communiqué pour répondre au footballeur. « La plainte de Mme Mayorga, les preuves physiques de son agression sexuelle (…) ne sont pas des “fake news” ». Selon lui (l’avocat), Kathryn Mayorga espère non seulement « obtenir justice » en mettant Ronaldo face à ses responsabilités, mais aussi l’empêcher de recommencer et « encourager toutes les victimes d’agressions sexuelles » à poursuivre leurs auteurs, « aussi célèbres, riches ou puissants puissent-ils paraître », rapporte toujours Le Monde.

Pour rappel, Kathryn Mayorga avait dénoncé, le 13 juin 2009 un viol à la police de Las Vegas, mais à cette époque où elle avait 24 ans, elle n’avait pas fourni assez de précisions sur le présumé violeur et le lieu. Au surplus, elle avait décrit son bourreau comme « un joueur de football célèbre ». L’affaire n’est pas allée loin. Mais cette fois-ci, les détectives comptent aller jusqu’au bout. Affaire à suivre donc.

 

Adolphe Angoua