Côte d’Ivoire : Sa candidature rejetée, Mabri et sa plateforme invitent les Ivoiriens à se mobiliser pour répondre aux mots d’ordre de l’opposition qui seront lancés

Côte d’Ivoire : Sa candidature rejetée, Mabri et sa plateforme invitent les Ivoiriens à se mobiliser pour répondre aux mots d’ordre de l’opposition qui seront lancés

21 septembre 20204min37
21 septembre 20204min37
photo_1600618539.jpg

© Koaci.com – dimanche 20 septembre 2020 – 16:15

 

Mabri Toikeusse et les membres de sa plateforme à Abidjan (Ph KOACI)

 

Mabri Toikeusse, candidat de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), a vu sa candidature être rejetée par le Conseil Constitutionnel pour défaut de parrainage citoyen.

 

L’ancien ministre d’Alassane Ouattara est loin d’avoir digéré ce rejet que son Parti qualifie d’arbitraire. Au cours d’une conférence de presse le secrétaire général de l’UDPCI Blé Guirao avait dénoncé du faux orchestré par la commission électorale indépendante (CEI) et le Conseil Constitutionnel en vue d’écarter un adversaire politique.

 

Les Partis politiques et Organisations membres de la plateforme Arc-En-Ciel, qui soutiennent et portent la candidature de Mabri Toikeusse, président de l’UDPCI et candidat dudit Parti à l’élection présidentielle, dans une déclaration parvenue à KOACI ont exprimé leur opposition au 3ème mandat « inconstitutionnel d’Alassane Ouattara« .

Mabri et sa plateforme se disent solidaires à l’appel à l’unité d’actions proposée par le GPS (Générations et Peuples Solidaires Ndlr) et soutenue par le CDRP (Coalition pour la Démocratie la Réconciliation et la Paix Ndlr) ainsi que les actions annoncées par des partis politiques réunis au sein de la plateforme EDS (Ensemble pour la démocratie et la Souveraineté (Ndlr) et le front populaire ivoirien (FPI). Cet appel dira Mabri qui sonne comme un acte de cohérence et de convergence de vues pour sauver notre démocratie et le peuple de Côte d’Ivoire.

 

« La plateforme Arc-En-Ciel invite les militantes et militants, les sympathisants ainsi que l’ensemble des ivoiriens épris de paix et de justice à se mobiliser partout en Côte d’Ivoire et dans le monde pour sauver les acquis de la démocratie et favoriser une élection présidentielle équitable, transparente et crédible en prenant une part active à tous les mots d’ordre de l’opposition qui seront lancés », a-t-elle indiqué dans le communiqué.

 

Jean Chrésus

© Koaci.com – dimanche 20 septembre 2020 – 16:15

 

Mabri Toikeusse et les membres de sa plateforme à Abidjan (Ph KOACI)

 

Mabri Toikeusse, candidat de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), a vu sa candidature être rejetée par le Conseil Constitutionnel pour défaut de parrainage citoyen.

 

L’ancien ministre d’Alassane Ouattara est loin d’avoir digéré ce rejet que son Parti qualifie d’arbitraire. Au cours d’une conférence de presse le secrétaire général de l’UDPCI Blé Guirao avait dénoncé du faux orchestré par la commission électorale indépendante (CEI) et le Conseil Constitutionnel en vue d’écarter un adversaire politique.

 

Les Partis politiques et Organisations membres de la plateforme Arc-En-Ciel, qui soutiennent et portent la candidature de Mabri Toikeusse, président de l’UDPCI et candidat dudit Parti à l’élection présidentielle, dans une déclaration parvenue à KOACI ont exprimé leur opposition au 3ème mandat « inconstitutionnel d’Alassane Ouattara« .

Mabri et sa plateforme se disent solidaires à l’appel à l’unité d’actions proposée par le GPS (Générations et Peuples Solidaires Ndlr) et soutenue par le CDRP (Coalition pour la Démocratie la Réconciliation et la Paix Ndlr) ainsi que les actions annoncées par des partis politiques réunis au sein de la plateforme EDS (Ensemble pour la démocratie et la Souveraineté (Ndlr) et le front populaire ivoirien (FPI). Cet appel dira Mabri qui sonne comme un acte de cohérence et de convergence de vues pour sauver notre démocratie et le peuple de Côte d’Ivoire.

 

« La plateforme Arc-En-Ciel invite les militantes et militants, les sympathisants ainsi que l’ensemble des ivoiriens épris de paix et de justice à se mobiliser partout en Côte d’Ivoire et dans le monde pour sauver les acquis de la démocratie et favoriser une élection présidentielle équitable, transparente et crédible en prenant une part active à tous les mots d’ordre de l’opposition qui seront lancés », a-t-elle indiqué dans le communiqué.

 

Jean Chrésus