Côte d’Ivoire : Participation de l’opposition aux Législatives, des petits partis se « rebellent » contre Gbagbo et Bédié

Côte d’Ivoire : Participation de l’opposition aux Législatives, des petits partis se « rebellent » contre Gbagbo et Bédié

15 janvier 20213min71
15 janvier 20213min71
opo.jpg
© Koaci.com – jeudi 14 janvier 2021 – 11:19 

Sept (07) petits partis politiques s’opposent à la participation du FPI, des GOR et du PDCI-RDA aux élections législatives du 06 mars prochain.

Il s’agit du PIT (Aka Ahizi), L’USD (Henri Niava), Le RPCI (Jérôme Coulibaly), Le PCRCI (Ekissi Achi) , le LC (Gnangbo Kacou) , ainsi que les plateformes GPS et le FDC (Béhibro) .

Selon ces derniers, leur attitude qu’ils qualifient d’inattendue, est contraire à la position offensive et combattante que l’Opposition avait décidé d’adopter, en accord avec le Peuple de Côte d’Ivoire.

« A n’en pas douter, ces faits fragilisent l’Opposition, portent également atteinte à son unité et à sa cohésion et nuisent gravement à la crédibilité des leaders politiques… nous réaffirmons hier, aujourd’hui et demain, que la seule ligne politique qui vaille, est celle de rester conforme à nos engagements antérieurs arrêtés d’un commun accord », font-ils savoir et de lancer. « Aussi, déclarons-nous ne pas être concernés par ces élections législatives, d’avance faussées, imposées par Alassane Ouattara. Ces élections se présentent comme une énième mascarade électorale, qui vise à offrir une présidence à vie à Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire. »

Enfin, ces partis dont les militants ne se comptent que du bout des doigts, lancent un appel à tous les partis et groupements politiques, afin qu’ils refusent de céder à tous ceux qui ont comme projet, d’asservir notre Peuple et de faire main basse sur les ressources de notre Pays la Côte d’Ivoire.

Donatien Kautcha, Abidjan

© Koaci.com – jeudi 14 janvier 2021 – 11:19 

Sept (07) petits partis politiques s’opposent à la participation du FPI, des GOR et du PDCI-RDA aux élections législatives du 06 mars prochain.

Il s’agit du PIT (Aka Ahizi), L’USD (Henri Niava), Le RPCI (Jérôme Coulibaly), Le PCRCI (Ekissi Achi) , le LC (Gnangbo Kacou) , ainsi que les plateformes GPS et le FDC (Béhibro) .

Selon ces derniers, leur attitude qu’ils qualifient d’inattendue, est contraire à la position offensive et combattante que l’Opposition avait décidé d’adopter, en accord avec le Peuple de Côte d’Ivoire.

« A n’en pas douter, ces faits fragilisent l’Opposition, portent également atteinte à son unité et à sa cohésion et nuisent gravement à la crédibilité des leaders politiques… nous réaffirmons hier, aujourd’hui et demain, que la seule ligne politique qui vaille, est celle de rester conforme à nos engagements antérieurs arrêtés d’un commun accord », font-ils savoir et de lancer. « Aussi, déclarons-nous ne pas être concernés par ces élections législatives, d’avance faussées, imposées par Alassane Ouattara. Ces élections se présentent comme une énième mascarade électorale, qui vise à offrir une présidence à vie à Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire. »

Enfin, ces partis dont les militants ne se comptent que du bout des doigts, lancent un appel à tous les partis et groupements politiques, afin qu’ils refusent de céder à tous ceux qui ont comme projet, d’asservir notre Peuple et de faire main basse sur les ressources de notre Pays la Côte d’Ivoire.

Donatien Kautcha, Abidjan