Côte d’Ivoire : Législatives 2021, en concurrence, des députés sortant forcent leur maintien

Côte d’Ivoire : Législatives 2021, en concurrence, des députés sortant forcent leur maintien

11 janvier 20213min80
11 janvier 20213min80
legislatives-780x440.jpg

«Contre toute attente, ALPHA YAYA qui a été battu aux primaires par Maférima Diarrassouba inonde les réseaux sociaux avec une annonce de la validation de sa candidature aux législatives par le parti. Il en fallait pas plus pour faire sortir les partisans de Maférima Diarrassouba de leur silence. Ceux-ci ont alors crié à l’assassinat de la démocratie en interne et dénoncé un hold-up. Le 06 janvier 2020, des émissaires de la coordination régionale du parti, les conseillers économiques et sociaux Yaya Dembélé et Bamba Sanogo ont rencontré Maférima Diarrassouba lui demandant de se retirer au profit du député sortant. Fort étonnée de cette démarche, Maférima Diarrassouba a dit niet à cette proposition au motif que le vote des délégués devra être respecté pour une fois que ceux-ci ont clairement donné leur choix. Elle a invité les émissaires à plutôt faire respecter le choix des bases qui s’est porté sur elle pour ces législatives », mentionne la même source.

 

Vainqueur des primaires, Maférima Diarrassouba ne comprend pas pourquoi sa désignation pose problème alors que dans les 4 autres circonscriptions leurs candidats sont acceptés.

 

En attendant que la Direction exécutive tranche, selon des informations en notre possession de nombreux responsables de la Direction Départementale RHDP de Kouto 2, des leaders de jeunesse départementale RHDP et les femmes de la circonscription électorale ont confirmé leur choix pour Maférima Diarrassouba en raison de son sérieux et de sa proximité avec les bases.

 

Wassimagnon

«Contre toute attente, ALPHA YAYA qui a été battu aux primaires par Maférima Diarrassouba inonde les réseaux sociaux avec une annonce de la validation de sa candidature aux législatives par le parti. Il en fallait pas plus pour faire sortir les partisans de Maférima Diarrassouba de leur silence. Ceux-ci ont alors crié à l’assassinat de la démocratie en interne et dénoncé un hold-up. Le 06 janvier 2020, des émissaires de la coordination régionale du parti, les conseillers économiques et sociaux Yaya Dembélé et Bamba Sanogo ont rencontré Maférima Diarrassouba lui demandant de se retirer au profit du député sortant. Fort étonnée de cette démarche, Maférima Diarrassouba a dit niet à cette proposition au motif que le vote des délégués devra être respecté pour une fois que ceux-ci ont clairement donné leur choix. Elle a invité les émissaires à plutôt faire respecter le choix des bases qui s’est porté sur elle pour ces législatives », mentionne la même source.

 

Vainqueur des primaires, Maférima Diarrassouba ne comprend pas pourquoi sa désignation pose problème alors que dans les 4 autres circonscriptions leurs candidats sont acceptés.

 

En attendant que la Direction exécutive tranche, selon des informations en notre possession de nombreux responsables de la Direction Départementale RHDP de Kouto 2, des leaders de jeunesse départementale RHDP et les femmes de la circonscription électorale ont confirmé leur choix pour Maférima Diarrassouba en raison de son sérieux et de sa proximité avec les bases.

 

Wassimagnon