Côte d’Ivoire : Grève des enseignants du secondaire, la FESCI s’indigne et interpelle gouvernement, grévistes et Kandia

Côte d’Ivoire : Grève des enseignants du secondaire, la FESCI s’indigne et interpelle gouvernement, grévistes et Kandia

31 janvier 20192min0
31 janvier 20192min0
pix_1548931211e104011_1.jpg

© Koaci.com – Jeudi 31 Janvier 2019 – L’école ivoirienne connait depuis deux semaines des perturbations dans le secondaire dans plusieurs localités.

C’est suite à unegrève Rechercher grève des enseignants que plusieurs établissements publics sont fermés et les élèves sont livrés à eux-mêmes. Ils délogent leurs camarades du privé comme constaté dans plusieurs régions du pays.

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) dans une note parvenue ce jeudi à KOACI, « s’indigne et condamne » cette énième perturbation dont les seuls perdants sont ses membres.

Elle demande au Gouvernement de créer un Dialogue direct avec la COSEFCI afin de prendre en compte leurs revendications ; Invite le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle à prendre toutes les dispositions pour une reprise immédiate des Cours.

Pour rappel, La Coalition du secteur éducation formation de Côte d’ivoire (COSEF-CI), a lancé un mot d’ordre degrève Rechercher grève illimitée, afin de réclamer entre autres une revalorisation des indemnités de logement des enseignants, une augmentation des primes de correction, la suppression des cours du mercredi au primaire, et le paiement un reliquat de 500 000 FCFA pour les anciens contractuels.

Donatien Kautcha, Abidjan

© Koaci.com – Jeudi 31 Janvier 2019 – L’école ivoirienne connait depuis deux semaines des perturbations dans le secondaire dans plusieurs localités.

C’est suite à unegrève Rechercher grève des enseignants que plusieurs établissements publics sont fermés et les élèves sont livrés à eux-mêmes. Ils délogent leurs camarades du privé comme constaté dans plusieurs régions du pays.

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) dans une note parvenue ce jeudi à KOACI, « s’indigne et condamne » cette énième perturbation dont les seuls perdants sont ses membres.

Elle demande au Gouvernement de créer un Dialogue direct avec la COSEFCI afin de prendre en compte leurs revendications ; Invite le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle à prendre toutes les dispositions pour une reprise immédiate des Cours.

Pour rappel, La Coalition du secteur éducation formation de Côte d’ivoire (COSEF-CI), a lancé un mot d’ordre degrève Rechercher grève illimitée, afin de réclamer entre autres une revalorisation des indemnités de logement des enseignants, une augmentation des primes de correction, la suppression des cours du mercredi au primaire, et le paiement un reliquat de 500 000 FCFA pour les anciens contractuels.

Donatien Kautcha, Abidjan