Côte d’Ivoire-France : Après avoir accepté d’être candidat, Emmanuel Macron reconnaissant du courage politique d’Alassane Ouattara

Côte d’Ivoire-France : Après avoir accepté d’être candidat, Emmanuel Macron reconnaissant du courage politique d’Alassane Ouattara

4 septembre 20204min0
4 septembre 20204min0
photo_1599232691.jpg

Ouattara et Macron ce vendredi à Paris

 

Alassane Ouattara et Emmanuel Macron se sont bel et bien entretenu ce vendredi midi au cours d’un déjeuner au Palais de l’Élysée à Paris.

 

Des sources françaises, nous apprenons que les chefs d’Etat ivoirien et français, Pays partenaires de longue date, se sont entretenus sur la situation sécuritaire sous-régionale et la situation au Mali, au lendemain du putsch militaire.

 

Sur ces deux sujets, Emmanuel Macron aurait reçu de précieux conseils de son ami ivoirien, nous confie-ton.

 

Alassane Ouattara et Emmanuel Macron ont également fait le point sur les dossiers en cours de réalisations qui engagent les deux parties et sur d’autres à venir, dont, nous confie-t-on, un projet de téléphérique urbain pour la ville d’Abidjan et des infrastructures économiques pour l’intérieur du Pays.

Par ailleurs, et toujours selon nos informations, au sujet du débat ivoiro-ivoirien qui agite le landerneau politique local, le numéro un français a salué le courage politique d’Alassane Ouattara après que ce dernier, qui s’était projeté dans une autre vie après avoir désigné un successeur dans son parti, ait accepté la sollicitation de sa famille politique pour se présenter à la prochaine présidentielle après, situation sans précédent, la soudaine disparition à trois mois du vote, du candidat d’alors désigné par le RHDP (Amadou Gon Coulibaly, ndlr).

 

« J’ai eu un excellent déjeuner de travail avec mon ami, le Président Emmanuel Macron. Nous nous sommes réjouis de nos convergences de vues sur la situation économique et politique en CI, notamment l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, dans un climat de paix. », a, pour sa part, expliqué via internet, le Président ivoirien au sortir de la rencontre avec son « jeune frère ».

Pour la France et plus largement l’Europe, la question de la stabilité de ce Pays phare d’Afrique de l’Ouest demeure essentielle, aussi bien d’un point de vue sécuritaire que sur le plan du développement humain, faire en sorte que la jeunesse ivoirienne s’émancipe chez elle pour éviter qu’elle prenne des routes d’émigration aussi dangereuses que potentiellement source de palabres en Europe.

 

Amy Touré

Ouattara et Macron ce vendredi à Paris

 

Alassane Ouattara et Emmanuel Macron se sont bel et bien entretenu ce vendredi midi au cours d’un déjeuner au Palais de l’Élysée à Paris.

 

Des sources françaises, nous apprenons que les chefs d’Etat ivoirien et français, Pays partenaires de longue date, se sont entretenus sur la situation sécuritaire sous-régionale et la situation au Mali, au lendemain du putsch militaire.

 

Sur ces deux sujets, Emmanuel Macron aurait reçu de précieux conseils de son ami ivoirien, nous confie-ton.

 

Alassane Ouattara et Emmanuel Macron ont également fait le point sur les dossiers en cours de réalisations qui engagent les deux parties et sur d’autres à venir, dont, nous confie-t-on, un projet de téléphérique urbain pour la ville d’Abidjan et des infrastructures économiques pour l’intérieur du Pays.

Par ailleurs, et toujours selon nos informations, au sujet du débat ivoiro-ivoirien qui agite le landerneau politique local, le numéro un français a salué le courage politique d’Alassane Ouattara après que ce dernier, qui s’était projeté dans une autre vie après avoir désigné un successeur dans son parti, ait accepté la sollicitation de sa famille politique pour se présenter à la prochaine présidentielle après, situation sans précédent, la soudaine disparition à trois mois du vote, du candidat d’alors désigné par le RHDP (Amadou Gon Coulibaly, ndlr).

 

« J’ai eu un excellent déjeuner de travail avec mon ami, le Président Emmanuel Macron. Nous nous sommes réjouis de nos convergences de vues sur la situation économique et politique en CI, notamment l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, dans un climat de paix. », a, pour sa part, expliqué via internet, le Président ivoirien au sortir de la rencontre avec son « jeune frère ».

Pour la France et plus largement l’Europe, la question de la stabilité de ce Pays phare d’Afrique de l’Ouest demeure essentielle, aussi bien d’un point de vue sécuritaire que sur le plan du développement humain, faire en sorte que la jeunesse ivoirienne s’émancipe chez elle pour éviter qu’elle prenne des routes d’émigration aussi dangereuses que potentiellement source de palabres en Europe.

 

Amy Touré