Côte d’Ivoire : Ferké, pour les législatives 2021 dans le bastion de Guillaume Soro, le GPS profondément divisé

Côte d’Ivoire : Ferké, pour les législatives 2021 dans le bastion de Guillaume Soro, le GPS profondément divisé

18 janvier 20212min60
18 janvier 20212min60
FERKe-1.jpg

Les partisans de ces cadres se regardent désormais en chiens de faïence, s’accusant mutuellement de trahison. Cette situation a fait naître un terreau fertile pour plusieurs candidats indépendants, qui s’annoncent comme Ouattara Fiyassori et Ouattara Olivier tous proches du RHDP. Une chose est sûre, le navire GPS de Guillaume Soro prend l’eau dans différentes parties en Côte d’Ivoire.

 

Après l’annonce de Sékongo Félicien du MVCI et de l’inconditionnelle Soroïste Alain Lobognon d’aller aux élections législatives, c’est au tour de Soro Alphonse de L’ANCI de se rallier au RHDP du président de la République Alassane Ouattara. C’est donc peu de le dire, l’avenir politique de l’enfant terrible de la politique ivoirienne s’assombrit de jour en jour.

 

À Ferké, en tout cas, les militants de GPS ne sont plus rassurés par l’actualité politique de leur parti, surtout que les cadres locaux du parti s’entredechirent par partisans et presses interposés.

 

T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com

Les partisans de ces cadres se regardent désormais en chiens de faïence, s’accusant mutuellement de trahison. Cette situation a fait naître un terreau fertile pour plusieurs candidats indépendants, qui s’annoncent comme Ouattara Fiyassori et Ouattara Olivier tous proches du RHDP. Une chose est sûre, le navire GPS de Guillaume Soro prend l’eau dans différentes parties en Côte d’Ivoire.

 

Après l’annonce de Sékongo Félicien du MVCI et de l’inconditionnelle Soroïste Alain Lobognon d’aller aux élections législatives, c’est au tour de Soro Alphonse de L’ANCI de se rallier au RHDP du président de la République Alassane Ouattara. C’est donc peu de le dire, l’avenir politique de l’enfant terrible de la politique ivoirienne s’assombrit de jour en jour.

 

À Ferké, en tout cas, les militants de GPS ne sont plus rassurés par l’actualité politique de leur parti, surtout que les cadres locaux du parti s’entredechirent par partisans et presses interposés.

 

T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com