Côte d’Ivoire : En campagne pour le RHDP à Bayota, Abel Djohoré sans pitié pour Affi, Bédié et Soro

Côte d’Ivoire : En campagne pour le RHDP à Bayota, Abel Djohoré sans pitié pour Affi, Bédié et Soro

23 octobre 20208min36
23 octobre 20208min36
djhore.jpg

© Koaci.com – vendredi 23 octobre 2020 – 13:35

 

l’honorable Abel DjohoréAlou Eugène à Bayota, dans la région du Goh (Ph KOACI)

 

La campagne présidentielle se poursuit de fort belle manière en dépit de l’appel à la désobéissance civile lancé par l’opposition.

 

Les cadres du parti unifié sont à pied d’œuvre dans leur bastion politique pour ratisser large en faveur du candidat Alassane Ouattara.

 

Bayota, où il est depuis biens d’années indétrônable sur la scène politique, l’honorable Abel Djohoré Gbakayoro, cadre du Parti au pouvoir et fils de la localité, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est dans cette dynamique.

 

En meeting de campagne hier jeudi, dans son fief, ce dernier a, cette fois ci, appelé ses parents à porter leur dévolu sur le candidat Alassane Ouattara le 31 octobre prochain. Car convaincu que « Alassane Ouattara est la plus grande chance qui soit arrivée à la côte d’ivoire. ».

Ex membre des Forces Nouvelles, l’actuel PCA de la Sodexam et seul cadre RDR (rassemblement des républicains ndlr) du Gôh, resté fidèle jusqu’à ce jour à ses convictions politiques, s’en est pris vertement à son ancien compagnon, Guillaume Soro.

«Il y a un petit vagabond, dont le premier boulot a été la rébellion. C’est-à-dire, toi, quand on t’a mis à l’école, tu as été à l’école et puis, tu as fini école, ton premier travail là, c’est rébellion. Ton premier matricule, c’est Kalachnikov. C’est toi qui dit qu’il n’aura pas élection en Côte d’Ivoire. Tu as menti. Parce que le 31 octobre, il y aura élection. », a rabâché Soro, l’honorable Abel Djohoré.

Tout comme il s’en est pris au député de Ferkéssedougou, le coordonnateur régional du Rhdp de la région du Goh n’a pas également été de toute tendresse à l’endroit des candidats qui ont désisté que sont Affi et Bédié.

Pour Abel Djohoré, le boycott actif lancé par les présidents Affi et Bédié n’a d’autres justificatifs que l’expression de la « panne d’idées  » et « la peur » de vaincre le candidat Alassane Ouattara.

« Allez dire à ceux qui disent qu’il n’y aura pas d’élections qu’ils ont joué bidet parce que nous ne les suivrons pas. Ils versent dans l’instrumentalisation pour créer le chaos parce qu’ils ont peur de ne pouvoir battre Ouattara aux élections . Surtout parce qu’ils n’ont pas fait de développement et que Ouattara a fait le développement », a poursuivi l’émissaire du Parti unifié .

La détermination du Rhdp du Gôh pour le bon déroulement de la présidentielle du 31 octobre, rassure le député de Bayota, ne sera aucunement ébranlée par les différents barrages érigés pelle-mêle par les militants de l’opposition dans le Goh depuis quelques jours.

«Ils cassent les bois pour les mettre sur la route. S’ils veulent, qu’ils coupent toute la forêt, nous passerons. »,a conclu Abel Djohoré.

Jean Chrésus

© Koaci.com – vendredi 23 octobre 2020 – 13:35

 

l’honorable Abel DjohoréAlou Eugène à Bayota, dans la région du Goh (Ph KOACI)

 

La campagne présidentielle se poursuit de fort belle manière en dépit de l’appel à la désobéissance civile lancé par l’opposition.

 

Les cadres du parti unifié sont à pied d’œuvre dans leur bastion politique pour ratisser large en faveur du candidat Alassane Ouattara.

 

Bayota, où il est depuis biens d’années indétrônable sur la scène politique, l’honorable Abel Djohoré Gbakayoro, cadre du Parti au pouvoir et fils de la localité, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est dans cette dynamique.

 

En meeting de campagne hier jeudi, dans son fief, ce dernier a, cette fois ci, appelé ses parents à porter leur dévolu sur le candidat Alassane Ouattara le 31 octobre prochain. Car convaincu que « Alassane Ouattara est la plus grande chance qui soit arrivée à la côte d’ivoire. ».

Ex membre des Forces Nouvelles, l’actuel PCA de la Sodexam et seul cadre RDR (rassemblement des républicains ndlr) du Gôh, resté fidèle jusqu’à ce jour à ses convictions politiques, s’en est pris vertement à son ancien compagnon, Guillaume Soro.

«Il y a un petit vagabond, dont le premier boulot a été la rébellion. C’est-à-dire, toi, quand on t’a mis à l’école, tu as été à l’école et puis, tu as fini école, ton premier travail là, c’est rébellion. Ton premier matricule, c’est Kalachnikov. C’est toi qui dit qu’il n’aura pas élection en Côte d’Ivoire. Tu as menti. Parce que le 31 octobre, il y aura élection. », a rabâché Soro, l’honorable Abel Djohoré.

Tout comme il s’en est pris au député de Ferkéssedougou, le coordonnateur régional du Rhdp de la région du Goh n’a pas également été de toute tendresse à l’endroit des candidats qui ont désisté que sont Affi et Bédié.

Pour Abel Djohoré, le boycott actif lancé par les présidents Affi et Bédié n’a d’autres justificatifs que l’expression de la « panne d’idées  » et « la peur » de vaincre le candidat Alassane Ouattara.

« Allez dire à ceux qui disent qu’il n’y aura pas d’élections qu’ils ont joué bidet parce que nous ne les suivrons pas. Ils versent dans l’instrumentalisation pour créer le chaos parce qu’ils ont peur de ne pouvoir battre Ouattara aux élections . Surtout parce qu’ils n’ont pas fait de développement et que Ouattara a fait le développement », a poursuivi l’émissaire du Parti unifié .

La détermination du Rhdp du Gôh pour le bon déroulement de la présidentielle du 31 octobre, rassure le député de Bayota, ne sera aucunement ébranlée par les différents barrages érigés pelle-mêle par les militants de l’opposition dans le Goh depuis quelques jours.

«Ils cassent les bois pour les mettre sur la route. S’ils veulent, qu’ils coupent toute la forêt, nous passerons. »,a conclu Abel Djohoré.

Jean Chrésus