Côte d’Ivoire : Élection du Président du MPME le 1er juillet 2021, la candidate Patricia Zoundi Yao annonce de nombreuses réformes une fois élue

24 juin 20216min0

L’élection du Président du Mouvement des petites et moyennes entreprises (MPME) aura lieu le jeudi 1er juillet 2021à la Maison de l’entreprise à Abidjan Plateau.

 

En prélude à cette échéance électorale, les candidats se signalent. C’est le cas de Patricia Zoundi Yao, membre de cette organisation depuis 2012 et vice-présidente du Mouvement.

 

Aujourd’hui, à l’occasion d’une rencontre avec la presse, la candidate a présenté sa vision et ses projets pour un nouveau départ du MPME.

 

Elle rassure les membres du Mouvement que si elle est élue, durant les 4 ans de son mandat elle va relever trois défis majeurs.

Garantir la mise en place d’outils de monitoring des PME, développer la mise en place de programmes de compétitivité et de sauvetage des PME enfin offrir des programmes pour l’épanouissement des dirigeants des PME.

Fondatrice de 3 entreprises, Patricia Zoundi Yao veut rendre le MPME autonome financièrement, parce que selon elle, cette organisation ne peut pas vivre uniquement des cotisations de ses membres.

La candidate entend faire du MPME un organe d’exécution des programmes et projets et créer des sources alternatives de financement.

Au nombre de ses priorités, elle s’engage à accompagner les PME dans les marchés régionaux et sous-regionaux, contribuer à définir leurs réformes fiscales et opérationnaliser le dispositif d’appui de soutien au financement des PME de la BCEAO.

Dans ce programme ambitieux, la vice-présidente candidate annonce également, la mise en place d’un observatoire des marchés publics, en vue de faciliter l’accès à l’information aux PME et anticiper les difficultés.

Patricia Zoundi Yao assure afin qu’à « la survenance de crises sanitaires ou autres, une fois élue, elle aidera les PME à la définition et à la mise en œuvre des plans de continuité pour maintenir l’outil de production » et se dit convaincue de sa victoire au soir du 1er juillet 2021.

 

Wassimagnon

L’élection du Président du Mouvement des petites et moyennes entreprises (MPME) aura lieu le jeudi 1er juillet 2021à la Maison de l’entreprise à Abidjan Plateau.

 

En prélude à cette échéance électorale, les candidats se signalent. C’est le cas de Patricia Zoundi Yao, membre de cette organisation depuis 2012 et vice-présidente du Mouvement.

 

Aujourd’hui, à l’occasion d’une rencontre avec la presse, la candidate a présenté sa vision et ses projets pour un nouveau départ du MPME.

 

Elle rassure les membres du Mouvement que si elle est élue, durant les 4 ans de son mandat elle va relever trois défis majeurs.

Garantir la mise en place d’outils de monitoring des PME, développer la mise en place de programmes de compétitivité et de sauvetage des PME enfin offrir des programmes pour l’épanouissement des dirigeants des PME.

Fondatrice de 3 entreprises, Patricia Zoundi Yao veut rendre le MPME autonome financièrement, parce que selon elle, cette organisation ne peut pas vivre uniquement des cotisations de ses membres.

La candidate entend faire du MPME un organe d’exécution des programmes et projets et créer des sources alternatives de financement.

Au nombre de ses priorités, elle s’engage à accompagner les PME dans les marchés régionaux et sous-regionaux, contribuer à définir leurs réformes fiscales et opérationnaliser le dispositif d’appui de soutien au financement des PME de la BCEAO.

Dans ce programme ambitieux, la vice-présidente candidate annonce également, la mise en place d’un observatoire des marchés publics, en vue de faciliter l’accès à l’information aux PME et anticiper les difficultés.

Patricia Zoundi Yao assure afin qu’à « la survenance de crises sanitaires ou autres, une fois élue, elle aidera les PME à la définition et à la mise en œuvre des plans de continuité pour maintenir l’outil de production » et se dit convaincue de sa victoire au soir du 1er juillet 2021.

 

Wassimagnon