Côte d’Ivoire : Depuis Dabou, le General Apalo revèle : « Une milice veut faire de Dabou sa base arrière en vue des futures attaques contre les autorités d’Abidjan »

Côte d’Ivoire : Depuis Dabou, le General Apalo revèle : « Une milice veut faire de Dabou sa base arrière en vue des futures attaques contre les autorités d’Abidjan »

23 octobre 20204min39
23 octobre 20204min39
general2.jpg

© Koaci.com – vendredi 23 octobre 2020 – 09:48

 

Le General Apalo face aux populations de Dabou

 

Suite aux différentes échauffourées qui ont prévalues, du mardi 20 mercredi 21 octobre 2020, dans la localité de Dabou, ville située à une cinquantaine de kilomètres d’Abidjan, le Général de Division Alexandre Apalo Touré, Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale, s’y est rendu pour appeler toutes les parties à la retenue et au calme.

 

Après avoir écouté les différentes parties, il a appelé au calme et à la retenue et les exhortés à réinstaurer le climat de paix et du parfait vivre ensemble connu dans le Leboutou en particulier, en faisant preuve de « sagesse et de maturité » afin d’éviter tout conflit dont les conséquences sont désastreuses pour toute la nation.

 

Selon un media d’Etat (Ndlr AIP » qui a assisté à la rencontre, le patron des gendarmes, Apalo Touré, a fait une révélation de taille.

Il aurait affirmé que, une milice a pris ses quartiers dans la localité de Dabou en vue de perpétrer des attaques contre le régime.

 

« Le Général Touré Apalo Alexandre, commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, a révélé le jeudi 22 octobre 2020 à Dabou lors d’une rencontre avec les populations, qu’une milice ”veut s’emparer de la ville pour en faire sa base arrière en vue des futures attaques contre les autorités d’Abidjan”. Le Général Touré a souligné que les violences inter-ethniques survenues ces derniers jours dans certains quartiers (Mangolotou, Yakani) et villages (Agneby, Kpass) de la commune ne sont que de la manipulation orchestrée par des miliciens et leurs soutiens tapis dans l’ombre », a rapporté le confrère.

 

Reste désormais à savoir qui se cache derrière cette milice qui a fait irruption lors des affrontements communautaires entre autochtones Adjoukrou et allogènes Malinkés.

 

Donatien Kautcha, Abidjan

© Koaci.com – vendredi 23 octobre 2020 – 09:48

 

Le General Apalo face aux populations de Dabou

 

Suite aux différentes échauffourées qui ont prévalues, du mardi 20 mercredi 21 octobre 2020, dans la localité de Dabou, ville située à une cinquantaine de kilomètres d’Abidjan, le Général de Division Alexandre Apalo Touré, Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale, s’y est rendu pour appeler toutes les parties à la retenue et au calme.

 

Après avoir écouté les différentes parties, il a appelé au calme et à la retenue et les exhortés à réinstaurer le climat de paix et du parfait vivre ensemble connu dans le Leboutou en particulier, en faisant preuve de « sagesse et de maturité » afin d’éviter tout conflit dont les conséquences sont désastreuses pour toute la nation.

 

Selon un media d’Etat (Ndlr AIP » qui a assisté à la rencontre, le patron des gendarmes, Apalo Touré, a fait une révélation de taille.

Il aurait affirmé que, une milice a pris ses quartiers dans la localité de Dabou en vue de perpétrer des attaques contre le régime.

 

« Le Général Touré Apalo Alexandre, commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, a révélé le jeudi 22 octobre 2020 à Dabou lors d’une rencontre avec les populations, qu’une milice ”veut s’emparer de la ville pour en faire sa base arrière en vue des futures attaques contre les autorités d’Abidjan”. Le Général Touré a souligné que les violences inter-ethniques survenues ces derniers jours dans certains quartiers (Mangolotou, Yakani) et villages (Agneby, Kpass) de la commune ne sont que de la manipulation orchestrée par des miliciens et leurs soutiens tapis dans l’ombre », a rapporté le confrère.

 

Reste désormais à savoir qui se cache derrière cette milice qui a fait irruption lors des affrontements communautaires entre autochtones Adjoukrou et allogènes Malinkés.

 

Donatien Kautcha, Abidjan