Côte d’Ivoire : « Affaire 450 millions FCFA » de la campagne « détournés », Théophile Ahoua N’Doli saisit le Procureur et l’ANP

Côte d’Ivoire : « Affaire 450 millions FCFA » de la campagne « détournés », Théophile Ahoua N’Doli saisit le Procureur et l’ANP

20 novembre 20203min23
20 novembre 20203min23
ndoli.jpg

Ahoua N’Doli et Ouattara en octobre dernier à Bongouanou

Dans sa parution en date du 18 novembre 2020, un media local dont nous tairons le nom, a affirmé que l’Inspecteur général d’Etat, Théophile Ahoua N’Doli a reçu la somme de 450 millions de FCFA pour la campagne électorale dans la région du Moronou.

Selon le media, le cadre du RHDP aurait détourné ladite somme en l’utilisant à d’autres fins que, à la mobilisation des électeurs pour la réélection du candidat, Alassane Ouattara.

La réaction du camp Théophile Ahoua N’Doli ne s’est pas fait attendre. Les services de l’Inspecteur Général d’Etat ont saisi le Procureur afin que le quotidien, l’auteur de l’article et les commanditaires de cette tentative de diffamation et atteinte à son honorabilité soient poursuivis.

« Dans sa longue et riche carrière tant professionnelle que politique, Théophile Ahoua N’Doli a toujours privilégie l’intérêt général. Il ne fait pas partie du lot de gens qui s’adonnent à des détournements », indique la note.

Outre le Procureur de la République, Théophile Ahoua N’Doli, a aussi saisi l’Autorité Nationale de la Presse (ANP), organe de régulation de la presse dans cette affaire qu’il qualifie de diffamation.

La présidentielle du 31 Octobre 2020 aura été marquée par les mauvais résultats sur le terrain d’un grands nombre de cadres du RHDP, accusés à tort ou à raison par certains d’avoir opté pour la rétention des budgets de campagne, voire de ceux dégagés en vue de cette échéance depuis des années ou de les avoir mal utilisés.

Donatien Kautcha, Abidjan © Koaci.com – jeudi 19 novembre 2020 – 17:46

 

Ahoua N’Doli et Ouattara en octobre dernier à Bongouanou

Dans sa parution en date du 18 novembre 2020, un media local dont nous tairons le nom, a affirmé que l’Inspecteur général d’Etat, Théophile Ahoua N’Doli a reçu la somme de 450 millions de FCFA pour la campagne électorale dans la région du Moronou.

Selon le media, le cadre du RHDP aurait détourné ladite somme en l’utilisant à d’autres fins que, à la mobilisation des électeurs pour la réélection du candidat, Alassane Ouattara.

La réaction du camp Théophile Ahoua N’Doli ne s’est pas fait attendre. Les services de l’Inspecteur Général d’Etat ont saisi le Procureur afin que le quotidien, l’auteur de l’article et les commanditaires de cette tentative de diffamation et atteinte à son honorabilité soient poursuivis.

« Dans sa longue et riche carrière tant professionnelle que politique, Théophile Ahoua N’Doli a toujours privilégie l’intérêt général. Il ne fait pas partie du lot de gens qui s’adonnent à des détournements », indique la note.

Outre le Procureur de la République, Théophile Ahoua N’Doli, a aussi saisi l’Autorité Nationale de la Presse (ANP), organe de régulation de la presse dans cette affaire qu’il qualifie de diffamation.

La présidentielle du 31 Octobre 2020 aura été marquée par les mauvais résultats sur le terrain d’un grands nombre de cadres du RHDP, accusés à tort ou à raison par certains d’avoir opté pour la rétention des budgets de campagne, voire de ceux dégagés en vue de cette échéance depuis des années ou de les avoir mal utilisés.

Donatien Kautcha, Abidjan © Koaci.com – jeudi 19 novembre 2020 – 17:46