Accusé de viol, Cristiano Ronaldo « doit retourner vivre au Portugal pour éviter l’extradition »

Accusé de viol, Cristiano Ronaldo « doit retourner vivre au Portugal pour éviter l’extradition »

9 octobre 20182min583
9 octobre 20182min583
cb5aa730ee778a1352f8e97673c34cd7_L.jpg

En vertu d’un mandat d’arrêt européen, Cristiano Ronaldo peut être extradé aux Etats Unis dans le cadre de l’enquête sur les allégations de viol, sauf s’il se trouve au Portugal, son pays natal. L’information est livrée par l’éminent avocat espagnol, Emilio Cortes.

Selon le professeur Emilio Cortes, avocat espagnol de premier plan, « Les autorités américaines ont la possibilité de demander l’extradition de Ronaldo, s’il n’est pas au Portugal », et ce, dans le cadre de l’enquête sur les accusations de viol portées contre lui, par l’Américaine Kathryn Mayorga. « Ce mandat d’arrêt ne peut être utilisé contre des suspects vivant dans leur propre pays », rapporte The Mirror.

Lire aussi cet article : Accusé de viol, Cristiano Ronaldo réagit : « Je démens vigoureusement les accusations qui me visent »

L’éminent avocat espagnol, Cortes, a également affirmé que le paiement de 288 000 livres sterlings versés en 2010 pour acheter le silence de Mme Mayorga serait perçu aux États-Unis comme « une reconnaissance explicite de la commission du crime ».

L’éventualité de l’extradition de la star portugaise intervient une semaine après la réouverture de l’enquête sur les accusations de viol portées par l’Américaine, Kathryn Mayorga, 34 ans. Selon elle, Cristiano Ronaldo l’a violée en juin 2009.

CR7 pourrait finir sa carrière au Portugal si…

 

Adolphe Angoua

En vertu d’un mandat d’arrêt européen, Cristiano Ronaldo peut être extradé aux Etats Unis dans le cadre de l’enquête sur les allégations de viol, sauf s’il se trouve au Portugal, son pays natal. L’information est livrée par l’éminent avocat espagnol, Emilio Cortes.

Selon le professeur Emilio Cortes, avocat espagnol de premier plan, « Les autorités américaines ont la possibilité de demander l’extradition de Ronaldo, s’il n’est pas au Portugal », et ce, dans le cadre de l’enquête sur les accusations de viol portées contre lui, par l’Américaine Kathryn Mayorga. « Ce mandat d’arrêt ne peut être utilisé contre des suspects vivant dans leur propre pays », rapporte The Mirror.

Lire aussi cet article : Accusé de viol, Cristiano Ronaldo réagit : « Je démens vigoureusement les accusations qui me visent »

L’éminent avocat espagnol, Cortes, a également affirmé que le paiement de 288 000 livres sterlings versés en 2010 pour acheter le silence de Mme Mayorga serait perçu aux États-Unis comme « une reconnaissance explicite de la commission du crime ».

L’éventualité de l’extradition de la star portugaise intervient une semaine après la réouverture de l’enquête sur les accusations de viol portées par l’Américaine, Kathryn Mayorga, 34 ans. Selon elle, Cristiano Ronaldo l’a violée en juin 2009.

CR7 pourrait finir sa carrière au Portugal si…

 

Adolphe Angoua