25 janvier 202110min67
25 janvier 202110min67
ens.jpg
© Koaci.com – lundi 25 janvier 2021 – 09:47 

Dr Rabé Charles présentant son quatrième essai politique à Korhogo (ph KOACI) 

Enseignant-Chercheur à l’université Peleforo Gon Coulibaly (Korhogo), Écrivain et Président de UACI, Docteur Charles Rabé est l’auteur d’un essai politique:  » Côte d’Ivoire: Rompre le joug du Système de la Politique Triangulaire « . Un livre de 206 pages où l’homme politique, après avoir démontré que les Présidents Bédié, Gbagbo et Ouattara constituent les trois sommets d’un système politique unique et défaillant, fait rêver d’une Côte d’Ivoire transformée en Nation. Entretien

KOACI : Bonjour docteur Rabé et merci de nous accorder cet entretien. Dîtes-nous vous êtes à votre combientième de livres à ce jour ?

Dr Rabé : Cet essai politique est mon quatrième livre.

KOACI : Qu’elles sont les thématiques abordées et pourquoi?

Dr Rabé : Mes écrits convoquent les thèmes de la religion, de la politique,de la guerre, de la paix, de la santé…Je me veux humaniste. Et tous ces sujets plantent l’homme au coeur de la réflexion. L’homme,c’est le suprême tout, et toute ma réflexion consiste à faire de l’homme la valeur supérieure.

KOACI : En plus de votre profession, vous vous inscrivez de fort belle manière comme écrivain, n’est ce pas un poids sur vos épaules ?

Dr Rabé : Un poids? non, pas du tout. Enseigner est pour moi un plaisir. Écrire est un délice. Ces deux activités sont pour moi complémentaires. Plus j’enseigne, mieux j’écris. Et plus j’écris, mieux j’enseigne. Chez moi, l’enseignement et l’écriture se compénètrent.

KOACI : Pourquoi cette envie d’écrire des livres ?

Dr Rabé : Cette envie d’écrire pour dialoguer avec le monde au sujet du monde, pour pincer la conscience collective, pour ne pas me taire là où je ne peux pas et ne dois pas me taire. Écrire un livre, c’est laisser des traces. Écrire des livres, c’est percer le temps. Écrire des livres, c’est apprendre à vivre et aider à apprendre à vivre.

KOACI : Pour cet ouvrage, le dernier pour l’heure, le titre Côte d’Ivoire : Rompre le joug du Système de la Politique Triangulaire, expliquez vos motivations sur cette thématique.

Dr Rabé : Cet ouvrage constate avec tristesse que depuis bientôt trente ans, sous l’empire d’un système politique essentiellement animé par les Présidents Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, les Ivoiriens sont foncièrement divisés et cette fracture sociale prend des proportions de plus en plus inquiétantes.

Le Forum pour la réconciliation nationale, les différents ministères de la réconciliation nationale, les actions des Rois et Chefs traditionnels n’y ont rien pu et n’y peuvent rien tant que tout le système politique lui-même demeure. J’ai qualifié ce système politique de triangulaire en raison des trois hommes qui l’animent (ils sont les trois sommets du triangles) et de ses effets désastreux qui rappellent étrangement ceux du commerce triangulaire. Au cours de ces trois décennies, nos trois Présidents ont tissé des alliances qui, au lieu de servir des desseins démocratiques, électoraux et gouvernementaux pour le bonheur du peuple ivoirien dans sa totalité, ont plutôt nourri des causes individuelles, ont constitué l’antichambre de l’expression de la haine et de la vengeance de deux leaders contre un autre (celui qui est au pouvoir).

Nos trois Présidents ont imprimé, individuellement et collectivement, un faciès singulier à l’image politique de la Côte d’Ivoire. Image cousue de compromissions, de trahisons mutuelles, de crises, de haine tribale et ethnique, de peur, de méfiance et de violences. Les Présidents Bédié, Gbagbo et Ouattara sont Un en réalité, trois animateurs d’un même système politique dont la conséquence majeure est de n’avoir pas réussi à faire de la Côte d’Ivoire une Nation. Finalement, je veux que les Ivoiriens comprennent que l’union véritable et la transformation de la Côte d’Ivoire en une Nation, ne sauraient se réussir sous ce système politique qui n’a que trop montré ses limites de ce point de vue. Mon livre indique donc la voie nouvelle.

KOACI : Qu’elles sont alors vos

attentes vis à vis des hommes politiques et la population ivoirienne ?

Dr Rabé : Je souhaite que tous, politique et population, nous marquions une pause dans notre marche, que nous déposions pour un temps la passion pour des hommes afin de revêtir la passion pour la Côte d’Ivoire, que nous changions nos lunettes, et que par la réflexion et l’action communes, nous conférions une nouvelle morphologie politique à notre pays afin qi’il devienne dans 10 ou 15 ans, une véritable Nation.

KOACI : Au terme de notre entretien, que pouvez vous ajouter comme dernier mot ?

Dr Rabé : Je remercie votre média KOACI pour cette opportunité qui m’a été offerte et j’invite tous les Ivoiriens à lire mon oeuvre, cet essai politique, et à en apprécier l’objectivité des analyses et des vues. Ce sera déjà un pas des Ivoiriens vers eux-mêmes, c’est à dire vers l’union des Ivoiriens autour de la Côte d’Ivoire.

Réalisé par T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com

© Koaci.com – lundi 25 janvier 2021 – 09:47 

Dr Rabé Charles présentant son quatrième essai politique à Korhogo (ph KOACI) 

Enseignant-Chercheur à l’université Peleforo Gon Coulibaly (Korhogo), Écrivain et Président de UACI, Docteur Charles Rabé est l’auteur d’un essai politique:  » Côte d’Ivoire: Rompre le joug du Système de la Politique Triangulaire « . Un livre de 206 pages où l’homme politique, après avoir démontré que les Présidents Bédié, Gbagbo et Ouattara constituent les trois sommets d’un système politique unique et défaillant, fait rêver d’une Côte d’Ivoire transformée en Nation. Entretien

KOACI : Bonjour docteur Rabé et merci de nous accorder cet entretien. Dîtes-nous vous êtes à votre combientième de livres à ce jour ?

Dr Rabé : Cet essai politique est mon quatrième livre.

KOACI : Qu’elles sont les thématiques abordées et pourquoi?

Dr Rabé : Mes écrits convoquent les thèmes de la religion, de la politique,de la guerre, de la paix, de la santé…Je me veux humaniste. Et tous ces sujets plantent l’homme au coeur de la réflexion. L’homme,c’est le suprême tout, et toute ma réflexion consiste à faire de l’homme la valeur supérieure.

KOACI : En plus de votre profession, vous vous inscrivez de fort belle manière comme écrivain, n’est ce pas un poids sur vos épaules ?

Dr Rabé : Un poids? non, pas du tout. Enseigner est pour moi un plaisir. Écrire est un délice. Ces deux activités sont pour moi complémentaires. Plus j’enseigne, mieux j’écris. Et plus j’écris, mieux j’enseigne. Chez moi, l’enseignement et l’écriture se compénètrent.

KOACI : Pourquoi cette envie d’écrire des livres ?

Dr Rabé : Cette envie d’écrire pour dialoguer avec le monde au sujet du monde, pour pincer la conscience collective, pour ne pas me taire là où je ne peux pas et ne dois pas me taire. Écrire un livre, c’est laisser des traces. Écrire des livres, c’est percer le temps. Écrire des livres, c’est apprendre à vivre et aider à apprendre à vivre.

KOACI : Pour cet ouvrage, le dernier pour l’heure, le titre Côte d’Ivoire : Rompre le joug du Système de la Politique Triangulaire, expliquez vos motivations sur cette thématique.

Dr Rabé : Cet ouvrage constate avec tristesse que depuis bientôt trente ans, sous l’empire d’un système politique essentiellement animé par les Présidents Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, les Ivoiriens sont foncièrement divisés et cette fracture sociale prend des proportions de plus en plus inquiétantes.

Le Forum pour la réconciliation nationale, les différents ministères de la réconciliation nationale, les actions des Rois et Chefs traditionnels n’y ont rien pu et n’y peuvent rien tant que tout le système politique lui-même demeure. J’ai qualifié ce système politique de triangulaire en raison des trois hommes qui l’animent (ils sont les trois sommets du triangles) et de ses effets désastreux qui rappellent étrangement ceux du commerce triangulaire. Au cours de ces trois décennies, nos trois Présidents ont tissé des alliances qui, au lieu de servir des desseins démocratiques, électoraux et gouvernementaux pour le bonheur du peuple ivoirien dans sa totalité, ont plutôt nourri des causes individuelles, ont constitué l’antichambre de l’expression de la haine et de la vengeance de deux leaders contre un autre (celui qui est au pouvoir).

Nos trois Présidents ont imprimé, individuellement et collectivement, un faciès singulier à l’image politique de la Côte d’Ivoire. Image cousue de compromissions, de trahisons mutuelles, de crises, de haine tribale et ethnique, de peur, de méfiance et de violences. Les Présidents Bédié, Gbagbo et Ouattara sont Un en réalité, trois animateurs d’un même système politique dont la conséquence majeure est de n’avoir pas réussi à faire de la Côte d’Ivoire une Nation. Finalement, je veux que les Ivoiriens comprennent que l’union véritable et la transformation de la Côte d’Ivoire en une Nation, ne sauraient se réussir sous ce système politique qui n’a que trop montré ses limites de ce point de vue. Mon livre indique donc la voie nouvelle.

KOACI : Qu’elles sont alors vos

attentes vis à vis des hommes politiques et la population ivoirienne ?

Dr Rabé : Je souhaite que tous, politique et population, nous marquions une pause dans notre marche, que nous déposions pour un temps la passion pour des hommes afin de revêtir la passion pour la Côte d’Ivoire, que nous changions nos lunettes, et que par la réflexion et l’action communes, nous conférions une nouvelle morphologie politique à notre pays afin qi’il devienne dans 10 ou 15 ans, une véritable Nation.

KOACI : Au terme de notre entretien, que pouvez vous ajouter comme dernier mot ?

Dr Rabé : Je remercie votre média KOACI pour cette opportunité qui m’a été offerte et j’invite tous les Ivoiriens à lire mon oeuvre, cet essai politique, et à en apprécier l’objectivité des analyses et des vues. Ce sera déjà un pas des Ivoiriens vers eux-mêmes, c’est à dire vers l’union des Ivoiriens autour de la Côte d’Ivoire.

Réalisé par T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com