En plein Russiagate, Donald Trump rencontrera Valdimir Poutine en marge du G20

En plein Russiagate, Donald Trump rencontrera Valdimir Poutine en marge du G20

Paul30 juin 20175min332
Paul30 juin 20175min332
960x614_photomontage-donald-trump-vladimir-poutine.jpeg

DIPLOMATIE Ce sera la première rencontre entre les deux dirigeants, alors les soupçons sur une possible collusion avec Moscou empoisonnent la présidence de Donald Trump…

Photomontage de Donald Trump et Vladimir Poutine.

Photomontage de Donald Trump et Vladimir Poutine. — PHOTOS AFP

C’était pressenti, la Maison Blanche l’a confirmé jeudi. Donald Trump rencontrera pour la première fois Vladimir Poutine en marge du G20 prévu les 7 et 8 juillet à Hambourg, en Allemagne, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

« A Hambourg, le président rencontrera de nombreux dirigeants », a déclaré le général H.R. McMaster, conseiller à la Sécurité nationale, citant notamment le dirigeant russe. Interrogé sur le format de cette rencontre, il n’a pas donné de précisions. Il s’agira du second voyage européen du président américain après le sommet de l’Otan, fin mai, en attendant une visite en France pour le 14 juillet.

Rencontre en plein feuilleton du Russiagate

Soulignant que l’un des objectifs du déplacement de Donald Trump en Europe était de mettre en place « une approche commune face à la Russie », McMaster a rappelé la position de ce dernier. « Comme le président l’a indiqué, il voudrait que les Etats-Unis et les dirigeants des pays occidentaux dans leur ensemble développent une relation plus constructive avec la Russie mais il a aussi clairement indiqué que nous ferions ce qui est nécessaire pour répondre au comportement déstabilisateur de la Russie », a-t-il expliqué.

La rencontre sera scrutée de près, alors que l’affaire russe empoisonne la présidence de Donald Trump depuis des mois. Le procureur Mueller continue d’enquêter pour déterminer s’il y a eu collusion entre entre l’équipe de campagne du président et Moscou. Et depuis que le directeur du FBI James Comey a été limogé, l’enquête aurait été élargie à une possible obstruction à la justice, selon le Washington Post. Reste à voir si les deux dirigeants échangeront en privé ou devant les caméras.

Mots-clés :

DIPLOMATIE Ce sera la première rencontre entre les deux dirigeants, alors les soupçons sur une possible collusion avec Moscou empoisonnent la présidence de Donald Trump…

Photomontage de Donald Trump et Vladimir Poutine.

Photomontage de Donald Trump et Vladimir Poutine. — PHOTOS AFP

C’était pressenti, la Maison Blanche l’a confirmé jeudi. Donald Trump rencontrera pour la première fois Vladimir Poutine en marge du G20 prévu les 7 et 8 juillet à Hambourg, en Allemagne, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

« A Hambourg, le président rencontrera de nombreux dirigeants », a déclaré le général H.R. McMaster, conseiller à la Sécurité nationale, citant notamment le dirigeant russe. Interrogé sur le format de cette rencontre, il n’a pas donné de précisions. Il s’agira du second voyage européen du président américain après le sommet de l’Otan, fin mai, en attendant une visite en France pour le 14 juillet.

Rencontre en plein feuilleton du Russiagate

Soulignant que l’un des objectifs du déplacement de Donald Trump en Europe était de mettre en place « une approche commune face à la Russie », McMaster a rappelé la position de ce dernier. « Comme le président l’a indiqué, il voudrait que les Etats-Unis et les dirigeants des pays occidentaux dans leur ensemble développent une relation plus constructive avec la Russie mais il a aussi clairement indiqué que nous ferions ce qui est nécessaire pour répondre au comportement déstabilisateur de la Russie », a-t-il expliqué.

La rencontre sera scrutée de près, alors que l’affaire russe empoisonne la présidence de Donald Trump depuis des mois. Le procureur Mueller continue d’enquêter pour déterminer s’il y a eu collusion entre entre l’équipe de campagne du président et Moscou. Et depuis que le directeur du FBI James Comey a été limogé, l’enquête aurait été élargie à une possible obstruction à la justice, selon le Washington Post. Reste à voir si les deux dirigeants échangeront en privé ou devant les caméras.

Mots-clés :