Innovation technologique : Une application mobile propose aux fumeurs une solution pour se sevrer du tabac

electionsci2016419 avril 20192min98

Kwit est une application anti-clopes qui fait un tabac. Déjà téléchargée 1,3 million de fois, l’application de sevrage Kwit, incubée à Strasbourg, s’affiche comme une réussite alsacienne, a fait savoir 20 Minutes, dans une récente publication.

Comment marche Kwit ? L’application est basée sur le jeu et la déculpabilisation. Plus l’utilisateur arrête le tabac dans la durée et plus il débloque des paliers. En cas de craquage imminent, l’ex-fumeur n’a qu’à agiter son téléphone pour voir une aide apparaître sur l’écran pour l’encourager à poursuivre son sevrage.

Quel est le secret de la réussite de Kwit ? « J’ai voulu cocher toutes les cases du bon entrepreneur », explique Geoffrey Kretz. Pour monter son business, il s’appuie notamment sur Sémia, l’incubateur strasbourgeois. « C’est important d’avoir le soutien d’une structure qui a l’habitude de ce type de projets. » Il bénéficie aussi de l’aide de Scal’E-nov, l’accélérateur de start-up du Grand Est, en 2017. Ce dernier met sur la table une subvention de 100.000 euros.  Alsace Business Angel, un groupe d’investisseurs régionaux constitué de chefs d’entreprise, apporte également sa contribution à Kwit.

Notons que selon l’Organisation mondiale de la santé, (Oms), on estime à 6 millions le nombre de décès par an directement liés au tabagisme avec 2,5 millions de femmes. Ce chiffre pourrait dépasser les 8 millions avant 2030.

Jonas BAIKEH

Kwit est une application anti-clopes qui fait un tabac. Déjà téléchargée 1,3 million de fois, l’application de sevrage Kwit, incubée à Strasbourg, s’affiche comme une réussite alsacienne, a fait savoir 20 Minutes, dans une récente publication.

Comment marche Kwit ? L’application est basée sur le jeu et la déculpabilisation. Plus l’utilisateur arrête le tabac dans la durée et plus il débloque des paliers. En cas de craquage imminent, l’ex-fumeur n’a qu’à agiter son téléphone pour voir une aide apparaître sur l’écran pour l’encourager à poursuivre son sevrage.

Quel est le secret de la réussite de Kwit ? « J’ai voulu cocher toutes les cases du bon entrepreneur », explique Geoffrey Kretz. Pour monter son business, il s’appuie notamment sur Sémia, l’incubateur strasbourgeois. « C’est important d’avoir le soutien d’une structure qui a l’habitude de ce type de projets. » Il bénéficie aussi de l’aide de Scal’E-nov, l’accélérateur de start-up du Grand Est, en 2017. Ce dernier met sur la table une subvention de 100.000 euros.  Alsace Business Angel, un groupe d’investisseurs régionaux constitué de chefs d’entreprise, apporte également sa contribution à Kwit.

Notons que selon l’Organisation mondiale de la santé, (Oms), on estime à 6 millions le nombre de décès par an directement liés au tabagisme avec 2,5 millions de femmes. Ce chiffre pourrait dépasser les 8 millions avant 2030.

Jonas BAIKEH