Depuis Guiglo, KKB souhaite être le candidat du Pdci, ce qu’il dit de ses probables adversaires, Bédié et Jean Louis Billon

Depuis Guiglo, KKB souhaite être le candidat du Pdci, ce qu’il dit de ses probables adversaires, Bédié et Jean Louis Billon

electionsci2016421 mars 20193min109
electionsci2016421 mars 20193min109
6d8b81e3a92460e59bf5945011e050b4_L.jpg

Alors que la présidentielle de 2020 approche à grands pas, certains acteurs de la vie politique ivoirienne convoitent le fauteuil présidentiel au sein de leur formation politique. L’ex-député de la commune de Port-Bouët, Kouadio Konan Bertin dit KKB, fait partie de ceux-là. Ancien candidat indépendant et malheureux au scrutin présidentiel d’octobre 2015 face à Alassane Ouattara, candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), KKB, en homme averti, souhaite porter les couleurs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire pour aller à la conquête du pouvoir d’Etat.

En tournée à Guiglo, KKB n’a pas pu taire ses ambitions pour la présidentielle de 2020. Mieux, il souhaite être le candidat du Pdci de Henri Konan Bédié. « Je souhaite être le candidat du Pdci mais pour qu’il en soit ainsi, c’est la responsabilité des secrétaires », a déclaré KKB, à une rencontre avec des secrétaires de section de son parti à Guiglo, localité située à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, fief électoral du Front Populaire Ivoirien.

S’exprimant sur le choix du candidat du Pdci en 2020, l’ex-député de Port Bouet se dit déterminé à exprimer son désaccord s’il advenait que le choix du candidat Pdci pour la présidentielle de 2020 se fasse en dehors d’une convention au cours de laquelle les secrétaires voteront. « Si ce n’est pas une convention où les secrétaires vont décider, moi, je ne vais pas accepter la décision de (M.) Bédié.», a dit KKB avant de s’attaquer à Jean Louis Billon, actuel secrétaire exécutif chargé de la communication, à qui l’on prêtre des ambitions présidentielles. « Comme le président Alassane Ouattara l’a chassé (Jean Louis Billon Ndlr), il est devenu Pdci et trois ans après, il veut devenir candidat du parti. Au nom de quoi ?», s’est interrogé KKB, regrettant sa candidature pour la présidentielle de 2015. « J’étais candidat indépendant (en 2015), mais je n’étais pas à l’aise dans ma peau. Mon souhait, c’est d’être le candidat du PDCI en 2020 », a signifié KKB pour clore ses propos.

 

Maxime KOUADIO

Alors que la présidentielle de 2020 approche à grands pas, certains acteurs de la vie politique ivoirienne convoitent le fauteuil présidentiel au sein de leur formation politique. L’ex-député de la commune de Port-Bouët, Kouadio Konan Bertin dit KKB, fait partie de ceux-là. Ancien candidat indépendant et malheureux au scrutin présidentiel d’octobre 2015 face à Alassane Ouattara, candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), KKB, en homme averti, souhaite porter les couleurs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire pour aller à la conquête du pouvoir d’Etat.

En tournée à Guiglo, KKB n’a pas pu taire ses ambitions pour la présidentielle de 2020. Mieux, il souhaite être le candidat du Pdci de Henri Konan Bédié. « Je souhaite être le candidat du Pdci mais pour qu’il en soit ainsi, c’est la responsabilité des secrétaires », a déclaré KKB, à une rencontre avec des secrétaires de section de son parti à Guiglo, localité située à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, fief électoral du Front Populaire Ivoirien.

S’exprimant sur le choix du candidat du Pdci en 2020, l’ex-député de Port Bouet se dit déterminé à exprimer son désaccord s’il advenait que le choix du candidat Pdci pour la présidentielle de 2020 se fasse en dehors d’une convention au cours de laquelle les secrétaires voteront. « Si ce n’est pas une convention où les secrétaires vont décider, moi, je ne vais pas accepter la décision de (M.) Bédié.», a dit KKB avant de s’attaquer à Jean Louis Billon, actuel secrétaire exécutif chargé de la communication, à qui l’on prêtre des ambitions présidentielles. « Comme le président Alassane Ouattara l’a chassé (Jean Louis Billon Ndlr), il est devenu Pdci et trois ans après, il veut devenir candidat du parti. Au nom de quoi ?», s’est interrogé KKB, regrettant sa candidature pour la présidentielle de 2015. « J’étais candidat indépendant (en 2015), mais je n’étais pas à l’aise dans ma peau. Mon souhait, c’est d’être le candidat du PDCI en 2020 », a signifié KKB pour clore ses propos.

 

Maxime KOUADIO