Crise à l’école : Kandia Camara coincée, Yasmina Ouégnin et des députés la convoquent à l’Assemblée nationale à nouveau

Crise à l’école : Kandia Camara coincée, Yasmina Ouégnin et des députés la convoquent à l’Assemblée nationale à nouveau

electionsci2016414 mars 20192min126
electionsci2016414 mars 20192min126
cd47afc908fcc31436e9d10dbd8874d4_L.jpg

Deux ans après avoir émis le souhait d’entendre au parlement la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara, afin qu’elle s’explique sur les raisons des violences qui ont secoué l’université et l’école ivoirienne à Abidjan et plusieurs villes de Côte d’Ivoire en 2017, Yasmina Ouégnin et le groupe parlementaire Vox Populi reviennent à la charge.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, la députée de Cocody insiste sur sa demande de voir la Ministre Kandia Camara à l’Assemblée nationale afin de s’expliquer sur la crise qui prévaut depuis deux mois dans l’éducation nationale. « L’histoire est têtue…..notre groupe parlementaire aussi. Nous continuerons de vous relancer jusqu’à ce que vous daigniez répondre aux questions des députés », a-t-elle insisté.

En 2017, à la suite des contestations relatives à l’application de frais d’inscription annexes pratiqués dans les établissements scolaires publics et privés, le Groupe Parlementaire VOX POPULI avait déposé, dès la reprise des réunions du Bureau de l’Assemblée nationale, une Question Orale avec Débat, adressée à Madame la Ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique.

« Nous voulons être éclairés, au cours de cet exercice parlementaire et conformément au Règlement de l’Assemblée nationale, sur les causes des scènes de violence qui ont troublées plusieurs villes du Pays, les 13 et 18 septembre de cette année et que des précisions soient également apportées sur la situation des élèves et étudiants affectés par l’Etat dans les établissements privés », avait souhaité le groupe parlementaire Vox Populi.

David YALA

Deux ans après avoir émis le souhait d’entendre au parlement la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara, afin qu’elle s’explique sur les raisons des violences qui ont secoué l’université et l’école ivoirienne à Abidjan et plusieurs villes de Côte d’Ivoire en 2017, Yasmina Ouégnin et le groupe parlementaire Vox Populi reviennent à la charge.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, la députée de Cocody insiste sur sa demande de voir la Ministre Kandia Camara à l’Assemblée nationale afin de s’expliquer sur la crise qui prévaut depuis deux mois dans l’éducation nationale. « L’histoire est têtue…..notre groupe parlementaire aussi. Nous continuerons de vous relancer jusqu’à ce que vous daigniez répondre aux questions des députés », a-t-elle insisté.

En 2017, à la suite des contestations relatives à l’application de frais d’inscription annexes pratiqués dans les établissements scolaires publics et privés, le Groupe Parlementaire VOX POPULI avait déposé, dès la reprise des réunions du Bureau de l’Assemblée nationale, une Question Orale avec Débat, adressée à Madame la Ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique.

« Nous voulons être éclairés, au cours de cet exercice parlementaire et conformément au Règlement de l’Assemblée nationale, sur les causes des scènes de violence qui ont troublées plusieurs villes du Pays, les 13 et 18 septembre de cette année et que des précisions soient également apportées sur la situation des élèves et étudiants affectés par l’Etat dans les établissements privés », avait souhaité le groupe parlementaire Vox Populi.

David YALA